Mark Twain en 1897

Autobiographie burlesque

« On s’occupe beaucoup de M. Mark Twain, en ce moment. Il est fêté à Londres, attendu à Paris… Nous publions plus loin son portrait, et nous y joignons cette curieuse page autobiographique, traduite spécialement pour les Annales. Nos lecteurs y retrouveront la verve narquoise, la fantaisie d’imagination, l’ironie bouffonne, qui ont fait la réputation du célèbre humoriste. » (Les Annales)

Il y eut dans sa lignée de plus ou moins célèbres Twain.

« Nous avons encore : George-Francis Twain, Tom Pepper, Nabuchodonosor, l’Âne de Balaam, etc., etc., qui appartiennent tous à notre famille, mais à un degré assez éloigné de la célèbre lignée directe. C’est, à proprement parler, une ligne collatérale, dont les membres diffèrent essentiellement de la branche aînée
(car, pour le chapitre des prérogatives, nous n’avons jamais transigé), et qui, végétant toujours dans les rangs obscurs, se sont contentés de la prison, sans jamais s’élever aux honneurs de la potence. »

« Mais voilà qu’au moment de poursuivre, un doute m’assiège. Mon histoire, comparée à celle de mes ancêtres, va paraître par trop incolore. La sagesse m’ordonne donc de la laisser là et de ne l’achever que lorsque j’aurai été pendu. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 07/07/2015.
Consulté ~4908

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.