La Trace du serpent (Tome 2)

La Trace du serpent (Tome 2)

• • •More

Richard Marwood, injustement soupçonné du meurtre de son oncle, échappe à la peine capitale car il est déclaré fou et condamné à passer sa vie dans un asile d’aliénés.
Au bout de 8 ans, il arrive à s’échapper et part à la recherche du vrai coupable. Il est aidé dans cette enquête par M. Peters, un détective muet qui s’exprime avec ses doigts et qui est un policier des plus attachants.

Suspense, meurtres, machinations, injustices, manipulations, vengeance, rebondissements et éléments mélodramatiques, un roman victorien qui tient le lecteur en haleine jusqu’aux dernières phrases…

Traduction : Charles Bernard-Derosne (1825-1904).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 02/03/2019.
Consulté ~6887

Lu par Cocotte

Suggestions

36 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chère Cocotte,
    j’éspère que vous allez bien aussi malgré cette déception que le voyage à Viennes ne s’est pas réalisé (cette année). Je me suis toujours imaginé que vous enregistrez des livres en papier, vous utilisez donc une liseuse…? L’écran de l’ordinateur fait un peu mal aux yeux, je trouve. Je suis si heureuse quand il est éteint et que je puisse écouter les livres de ce site :-)!!
    Merci de m’avoir demandé: Je vais bien aussi car je me suis débarassé d’un vieux plumeau énormément grand et lourd de ma grand-mère (que je n‘avais jamais jeté dans toutes les circonstances de la vie), certainement plein d‘arcariens. Je l’ai porté dans un souterrain, vaste arrêt de métro au centre-ville. Et hier, ne pensant à rien (sauf de me procurer un sandwich chez le boulanger en bas) j’ai vu le plumeau de ma grande-mère étalé par terre, sur le carrelage, dans l’angle de l‘ascenseur. Cela m’a fait un drôle d’effet…
    Chaleureuses amitiés et à bientôt 🙂
    Katja

  2. Chère Katja
    Bonjour, chère amie, comment allez-vous? J’ai failli aller à Vienne cet été, mais en définitive, le voyage ne s’est pas fait. Beaucoup de regrets!
    Je suis très contente que vous ayez aimé ce Braddon, différent, en effet, de ses autres romans. Je suis en train d’en préparer un autre : Le Triomphe d’Eleanor, un policier aussi. Mais je vais lentement. C’est difficile d’enregistrer sur un livre papier, et surtout de nettoyer. Ce roman n’est pas encore numérisé. Mais, pour faire plaisir aux fans de Mary-Elizabeth, j’ai acheté le livre et commencé l’enregistrement, qui n’avance pas vite, hélas.
    Je viens de voir que vous avez, vous aussi apprécié “Le secret de Lady Audley” Superbe! Je suis d’accord avec vous!
    Ravie de savoir que Pipo s’est réjoui de l’été. J’espère qu’il a trouvé une belle compagne, et, si possible, qu’il est venu vous la présenter, même si c’est peu probable!
    J’espère que tout va bien pour vous, dans tous les domaines, et qu’en Autriche, on commence à entrevoir la fin de l’épidémie.
    Un très grand merci pour votre aimable message, qui m’a fait grand plaisir. J’ai été heureuse d’avoir de vos nouvelles.
    Chaleureuses amitiés et à bientôt!
    Cocotte

  3. Chère Cocotte,
    merci beaucoup pour cette lecture pleine de suspens! Je trouve intéressant cette oeuvre qui diffère tant des autres “Braddon”. Les autres sont plus habiles, celui est plus original, si on veut… Dans son temps elle n’avait probablement pas les conditions les meilleurs pour écrire, elle écrit pourtant d’une manière très habile et qui sait quel style elle aurait adapté si elle était né aujourd’hui.
    En ce qui concerne Pipo, j’ai été toute contente d’entendre que, trois semaines après son “jour de misère” on l’a mis en liberté! Il s’est réjoui(t?) de l’été, j’éspère.
    J’éspère que vous avez passé un très agréable êté également et que vos vacances vous ont laissé beaucoup de belles souvenirs ensoleiés!
    Chaleureuses amitiés 🙂
    Katja

  4. Chère Marjolaine
    Vous avez raison. Le chapitre en question était à la bonne place dans le livre 6. Je ne sais pas ce qu’il faisait dans le livre 5. Comme vous dites, il suffisait de le supprimer dans le livre 5.
    Je m’aperçois que le chapitre incriminé a disparu. Je remercie chaleureusement et de tout cœur la modératrice ou le modérateur qui a supprimé cette ligne.
    Voilà! Tout est rentré dans l’ordre.
    Un très, très grand merci à tous ceux qui ont signalé et corrigé mon erreur!
    Cocotte

  5. Oups ! un bel exemple de bizarrerie dans mon message précédent ! je ne sais pas où j’ai appuyé mais je n’ai pas voulu le faire …

  6. Chère Cocotte, je ne suis pas une spécialiste mais il me semble que puisque le chap.05 (fin) se trouve 2 fois dans le tome 2 dézippé, à savoir une fois au Livre 5 à la mauvaise place et une fois dans le livre 6 à la bonne place, vous pouvez le supprimer tout simplement au livre 5 ( mais je ne sais pas si c’est simple à fahttps://www.litteratureaudio.com/wordpress/wp-content/plugins/wp-ajax-edit-comments/php/comment-editor.php?action=editcomment&p=75324&c=3295041&KeepThis=true&#ire !)

  7. Chère Marjolaine
    Je viens de vérifier le chapitre 5 : je l’ai écouté jusqu’au bout, il est correct. Les chapitres 6 et 7 sont corrects eux aussi.
    C’est le suivant, nommé chap05 fin qui n’est pas la suite du chapitre précédent. Dans un premier temps, il suffirait de l’enlever et, dans l’immédiat, l’ignorer.
    Mais où le mettre?, Là est la question. Dès que j’aurai 9 heures disponibles, je réécouterai le roman en suivant le texte et, dès que je saurai où se trouve ce morceau, je le renommerai et le remettrai à sa place.
    Merci infiniment pour votre patience et votre gentillesse. je vous présente toutes mes excuses, ainsi qu’à tous les auditeurs de ce roman, pour mon couac, bien involontaire et qui me désole.
    Amitiés
    Cocotte

  8. Chère Marjolaine
    Oh! Que de gratitude pour votre indulgence et votre compréhension. Si vous saviez le plaisir que me font vos commentaires!
    Il est possible aux donneurs de voix de faire des changements pendant un mois après la publication. Après, il me faut solliciter l’aide de notre chère modératrice Christine, que je remercie pour sa bienveillance et sa gentillesse.
    Je n’attendrai pas demain. Dès cet après-midi, je vais refaire le chapitre 5. le changement se fera… le plus vite possible.
    Merci pour votre patience! J’y suis très sensible!
    Amitiés
    Cocotte

  9. Chère Marjolaine
    Je vous remercie vivement pour votre analyse, votre fidélité, votre courtoisie et votre amabilité.
    Vous avez raison de me signaler ces couacs. Je vais, le plus vite possible, revoir le zip. En attendant, vous pouvez télécharger par chapitre. C’est plus long, évidemment, que de télécharger un zip, mais c’est pour vous faire patienter. Ce WE, je suis assez sollicitée, mais je referai le zip le plus tôt possible, promis!
    Vos compliments bienveillants et généreux m’encouragent formidablement. Hélas, je fais des erreurs, ce que je déplore, et j’envie mes collègues qui ne se trompent jamais! Je suis jalouse, na!
    A bientôt, chère Marjolaine, et merci encore!
    Amitiés
    Cocotte

  10. Chère Cocotte, j’aime beaucoup le style de MEB dans ce livre, je lui trouve beaucoup d’humour, ce qui rafraichit l’atmosphère. Je prends un risque: je me demande si, en téléchargeant le fichier zip, trois chapitres nommés comme suit : chap. 05 debut; chap.05; chap. 05 fin ( je ne respecte pas exactement les dénominations ) des confusions ne se seraient pas glissées, à la fin du “nouveau laitier “par exemple. Ce qui aurait pu contribuer à alambiquer l’intrigue en se dédoublant parmi 2 livres ? Mon analyse n’est pas approfondie mais je suis sûre au moins qu’il y a une répétition de la scène sur le quai avec le steamer. Sa première apparition est vraiment incompréhensible, incongrue relativement aux événements alors que la seconde coule comme de l’eau de source. Je tiens à le dire car ce roman est formidable à mes yeux et je m’émerveille de votre travail Cocotte. D’abord lire, puis corriger, nettoyer, donner un nom à chaque chapitre, pour chaque livre avec rigueur -et tout ce que je ne peux imaginer. Je ne sais même pas comment vous vous en sortez! Je me suis régalée, à découvrir aussi pourquoi tout devenait un peu obscur alors que cette EMB est magistrale et notre Cocotte admirable ! (Si amicale et généreuse…n’en jetez plus )

  11. Contente de votre réponse pleine d’humour(concernant mon long voyage,or mon plus jeune fils habite à l’autre bout du monde, voyage affectueux plus que touristique) ; de justesse, oui, le roman m’a “déconcertée”, c’est le mot exact (merci), et de pertinence : comparer ce roman avec Le secret de Lady Audley est tout à fait indiqué. Cependant, je garde ma réserve quant à la méthode de présentation de l’intrigue de cette auteure qui utilise des moyens tellement plus artificiels que tard Agatha Christie par ex. C’est pour dire quelque chose, car je sais bien que l’évolution d’un genre littéraire s’améliore à mesure que des écrivains s’y attèlent. Pour tout pareil, des techniques manuelles aux autres disciplines…du moins c’est ce que cela devrait être. Je vais finir “Le secret de LA”. Vos choix sont très sains, très frais, très nouveaux et quand je vous écoute, j’ai toujours l’impression de m’être élevée ET divertie . Merci de tant vous appliquer à nous faire plaisir et à nous enrichir, merci pour ce “ministère” de service,qui prend une bonne partie de votre vie, consacré à vos auditeurs…Christiane

  12. Chère Christiane
    Un grand merci pour vos deux commentaires si amicaux et si encourageants.
    Avez-vous écouté “Le secret de Lady Audley? C’est autre chose et je suis sûre que le texte vous déconcertera moins. Publié il y a quelques jours, il plaît beaucoup!
    Je vais, mais pas tout de suite, proposer un autre Braddon : Barbara! C’est un peu différent, mais intéressant, vous verrez.
    Je suis ravie de vous avoir accompagnée pendant votre grand voyage. (Vous en avez, de la chance!)
    Peut-être que d’autres romans de ME Braddon vous feront aimer davantage cette auteure. Presque tous les romans écrits par des écrivaines anglaises de cette époque (Jane Austen et autres) sont déjà dans la bibliothèque de Littérature audio. Heureusement, nous avons des modérateurs qui arrivent à dénicher des mines d’or.
    J’espère avoir le plaisir de vous accompagner au cours d’un autre grand voyage.
    Amitiés
    Cocotte

  13. quelle virtuose vous faites ! Car pourtant, que c’est difficile des fois de garder son attention tout au long de ce récit alambiqué! Quel écrivain au style déconcertant, à la mentalité particulière ! Je ne sais pas trop si MEB m’emballe mais grâce à vous, on s’y tient et jusqu’au bout on persévère pour savoir enfin de quoi il retourne. J’étais partie pour un grand voyage, et j’avais emporté vos lectures … merci, chère Cocotte ! Vous êtes une fée.

  14. • • •More