James Tissot, La Demoiselle d’honneur (1897)

L’Héritage de Charlotte

• • •More

«« Si Mr. Sheldon a quelque chose à gagner à la mort de la belle-fille, craignez-le » s’écria le médecin avec une soudaine véhémence. « Craignez-le comme la mort elle-même, plus que la mort, car la mort n’est si aussi sournoise, ni aussi traitresse que lui !

– Au nom du ciel, que voulez-vous dire ? »

L’Héritage de Charlotte (Charlotte’s Inheritance, 1868) constitue la suite et la fin des Oiseaux de Proie, que vous pouvez retrouver sur notre site.
Dans cette seconde partie, Mary Elizabeth Braddon va déployer tout son talent dans un implacable suspense victorien. Mariages secrets, enlèvements, recherches dans les archives poussiéreuses des paroisses, et même vicieux empoisonnement, sont les armes dont se servent les Oiseaux de Proie lorsqu’ils sentent l’odeur de l’argent.

Attention ! Les premiers chapitres de L’Héritage de Charlotte font entrer en scène de tous nouveaux personnages, mais le lecteur perspicace ne tardera pas à faire le lien avec les manigances de l’inénarrable Capitaine Paget et des redoutables frères Sheldon…

Traduction : Charles Bernard-Derosne (1825-1904).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

Un arbre généalogique de la famille Haygarth situant les principaux personnages des deux romans Les Oiseaux de Proie et L’Héritage de Charlotte a été réalisé par Gaëlle et est  disponible sur cette page. Attention, il révèle des éléments importants de l’intrigue !

Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Symphony no. 4 in Bb, Op. 60 – I. Adagio – Allegro vivace, interprété par le Skidmore College Orchestra (domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 26/04/2022.
Consulté ~1730

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Gaëlle et Céleste, et merci à toutes deux de votre retour… et grand merci à Gaëlle également pour ce bel arbre généalogique qui vient enrichir cette page. Et, remarque tout à fait pertinente : ce roman aurait pu être le point de départ d’une “intertextualité” comme on dit dans les ouvrages savants, et comme Anthony Trollope a su si bien le faire en jetant des ponts entre ses romans, pour la plus grande jubilation de ses lecteurs.
    Cette longue histoire que constituent “Les Oiseaux de Proie” et “L’héritage de Charlotte” est pour moi un aboutissement car avec ses presque trente-quatre heures de lecture, c’est le plus grand projet de lecture que j’aie mené à bien…
    C’est pourquoi je suis particulièrement heureux que ces lectures vous aient intéressées ; merci à vous pour vos retours très positifs 🙂

  2. Cher Vincent, j’ai complété l’arbre généalogique de la famille Haygarth, et j’ai ajouté comme convenu le lien pour le consulter au descriptif du billet. Quelle famille ! J’ai même l’impression que quelques personnages dont le destin n’est pas tout à fait connu auraient pu être le point de départ de romans futurs de Mme Braddon …

  3. Bonjour chère Francine, et merci pour votre message si encourageant et revigorant !
    Je suis heureux que ma voix et ma diction vous conviennent. C’est très important pour moi, de lire ce genre de retour. En effet nous réalisons nos enregistrements en solitaire, “tout seul dans notre petite chambrette” ce n’est pas forcément évident de savoir si on fait bien ou mal, même si évidemment, on ne peut pas plaire à tout le monde, il faut que voix et oreilles s’accordent. En tout cas merci à vous d’avoir pris quelques instants pour me laisser ce petit mot très précieux, et à bientôt !

  4. Mon cher Vincent
    Çà fait plusieurs romans que j’écoute qui sont lus par vous, et je peux vous dire que vous avez une très belle voix, douce tout en étant pas ennuyeuse, bien au contraire. J’adore télécharger les romans que vous lisez. Un immense merci pour votre beau travail. J’espère que vous verrez mon message 😊

  5. Merci Isabelle,
    Nous sommes heureux de vous avoir fait découvrir Mary Elizabeth Braddon ! Un auteur victorien de premier plan si vous voulez mon avis, et qu’on n’a pas fini de redécouvrir.
    Je suis très sensible, et mes amis donneurs de voix le seront également, à votre petit mot. Je vous souhaite de bonnes écoutes sur notre site !

  6. Un grand merci pour ces moments de pur bonheur.
    J’ai découvert Marie Elisabeth Braddon sur ce site et j’ai vraiment beaucoup aimé la lecture que vous en avez faite .
    Je tiens à exprimer mon admiration à tous les lecteurs de littératureaudio pour le travail titanesque réalisé pour notre plus grande satisfaction.
    Isabelle

  7. Merci de votre retour EclatDuSoleil, je suis heureux que ce diptyque vous ait plu ! C’était un gros morceau à enregistrer, mais j’y ai pris beaucoup de plaisir. Cela nous fait une trentaine d’heures passées avec ces personnages attachants, qui couvrent tout le spectre de couleur allant du blanc au noir. Mais les personnages les plus ambigus, comme le Capitaine Paget, George Sheldon et même la belle Diana, sont bien comme toujours les plus intéressants.
    Je remercie encore ici les Editions du Masque qui m’ont donné l’autorisation d’enregistrer Les Oiseaux de Proie, et donc de démarrer cette série de romans (L’Héritage de Charlotte étant, lui, pleinement libre de droits dans sa version présente sur Gallica).
    Plus de projet “Braddon” en ce qui me concerne pour le moment. Les romans restants sont moins intéressants, et les autres sont déjà fort bien lus par d’autres donneurs de voix.
    A bientôt 🙂 ! Ma prochaine publication aura pour cadre les hautes montagnes de la Colombie Britannique.

  8. Merci pour cette lecture. Madame Braddon a du talent… et vous la servez bien, pour notre plus grand plaisir d’écoute. J’ai vraiment beaucoup aimé ce diptyque, où la plume n’hésite pas à tremper dans l’acide pour nous servir sa morale, et nous tient en haleine tout du long. Du grand art !

  9. Merci Lïat, heureux de vous retrouver !
    Triple bonheur même, pour moi, après lecture de votre aimable commentaire.
    Vous verrez, Les Oiseaux de Proie suivi de L’Héritage de Charlotte forment une oeuvre qui a beaucoup de charme, avec des personnages attachants, et d’autres… que l’on aime détester 🙂 ! De belles intrigues “victoriennes”, c’est-à-dire qui prennent leur temps mais n’en sont pas moins très riches en émotions et en rebondissements. J’espère que cela vous plaira 🙂 !

  10. Bonjour, monsieur De L’Épine ! ꖘ‿ꖘ
    Double bonheur ! … Un lecteur et une auteure que j’aime !
    GRAND MERCI ! Je suis certaine que d’autres joyeux commentaires suivront…
    Je vous souhaite une magnifique journée !
    Salutations amicales 🌸