Boule de suif

Pendant la guerre de 1870, dix personnes fuyant Rouen envahi par les Prussiens, ont pris place dans une diligence. Parmi elles, Elisabeth Rousset, dite Boule de suif, une prostituée généreuse et patriotique. Elle se donnera à un officier prussien pour sauver les autres voyageurs qui pourtant la méprisent. Le huis clos de la diligence fait ressortir l’hypocrisie et la bassesse de tous, bourgeois, aristocrates et religieuses confondus.

Texte publié dans le recueil collectif Les Soirées de Médan paru le 16 avril 1880.

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Frédéric Chopin, “Valse “Minute”, interprétée par Katrine Gislinge.

Livre ajouté le 03/01/2009.
Consulté ~127 074 fois

Lu par Victoria

Suggestions

26 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je vous ai écouté en mars 2019 et je rattrape mon retard de commentaires sur le site !
    Merci beaucoup pour cette lecture. Ce livre m’a beaucoup touché.

  2. Merciiiii et chapeau pour ce travail!! Une découverte bien heureuse, ce site… votre voix est vraiment agréable, j’ai voyagé un peu avec eux

  3. Ce site et cette lecture sont un bel hommage à la litterature. Votre enthousiasme et dévotion sont contagieuses. Merci.

  4. Je remercie cette talentueuse voix, qui transperce les mots de façon chaleureuse et qui donne envie d’écouter tout en lisant.

    Merci encore.

  5. Mes incères compliments pour cette lecture, qui me fait encore une fois, la beauté de la littérature française.

    Bien merci,
    Pierre

  6. Je suis vraiment désolée, mais il m’est impossible d’ouvrir ce fichier mp3 avec le navigateur explorer (d’autres si). Mon but, c’est pas d’écouter en ligne (je peux le faire avec Chrome ou Mozilla) mais de le télécharger, puis le copier pour certains élèves qui n’ont pas d’internet. Je suis prof à l’alliance française de Buenos Aires en Argentine. La seule manière de le copier pour moi c’est avec l’explorer. 🙁
    Je remercie le site pour offrir la possibilité à tous ceux qui, malgré leur intérêt, n’ont pas les moyens d’accéder à la littérature et de pratiquer la langue française. Un grand Merci de leur part, aussi.