Guy de Maupassant, Chronique

Chronique

« Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà. » écrivait Pascal dans les Pensées. Ne pourrait-on pas dire à propos des faits de Chronique (1884) « Justice en deçà des Alpes, injustice au delà » ?

« Une cause pareille, en France, serait devenue une cause célèbre, comme celle de La Pommerais ou de Mme Lafarge. En Italie, elle est passée inaperçue. Chez nous, cet homme aurait été sans doute condamné à mort. Là-bas, il a peut-être été condamné à un an de prison comme la vitrioleuse ou le mari à détente de ce mois-ci. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 02/05/2013.
Consulté ~9101

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci M. Depasse. Comme toujours chez Maupassant, quelle merveille, mais quelle horreur! Comme il dit, il vaut mieux éviter d’avoir affaire à la Justice:
    Il y a une dizaine d’années, un Londonien rentrer chez lui et trouve l’appartement carbonisé. Un petit mot sur le palier indique: comme il y avait 4 verrous et que cela nous a donné du mal, alors on vous a tout brûlé. La compagnie d’assurances a refusé de payer en prétextant que les mesures de sécurité prises étaient exagérées et que, sans cela, la maison n’aurait pas été mise à feu et à cendres. Le Juge a condamné le plaignant à payer les frais d’avocat à la compagnie.
    En Israël, il y a 5 ans:
    Un motocycliste gare son 2 roues. Un automobiliste l’invective: -Garez-vous sur le trottoir, je veux la place.
    -Non, -Si…, -Non…, Si…
    L’auto a planté un couteau dans le ventre de la moto. Procès. Le Juge acquitte l’auto, condamne la moto à payer les frais: Avec des gens aussi violents, il ne faut jamais discuter, vous auriez dû déplacer la moto…