Guy de Maupassant - La Confession de Theodule Sabot

La Confession de Théodule Sabot

« Sabot (Théodule), maître menuisier, représentait le parti avancé à Martinville. C’était un grand homme maigre, à l’œil gris et sournois, aux cheveux collés sur les tempes, à la bouche mince. Quand il disait : « Notre saint père le paf » d’une certaine façon, tout le monde se tordait. Il avait soin de travailler le dimanche pendant la messe. Il tuait son cochon tous les ans le lundi de la semaine sainte pour avoir du boudin jusqu’à Pâques, et quand passait le curé il disait toujours, par manière de plaisanterie : « En voilà un qui vient d’avaler son bon Dieu sur le zinc. » »

Il aura à choisir entre se confesser ou laisser le travail de restauration de l’Église à un autre menuisier…

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 06/08/2012.
Consulté ~9 185 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.