Nadar, Guy de Maupassant (1888)

Le Marquis de Fumerol

« Donc on apporta une lettre pendant que nous étions à table. Papa l’ouvrit, la lut, puis il regarda maman et lui dit : “Ton frère est à l’article de la mort.” Maman pâlit. Presque jamais on ne parlait de mon oncle dans la maison. Moi je ne le connaissais pas du tout. Je savais seulement par la voix publique qu’il avait mené et menait encore une vie de polichinelle. […] »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 06/03/2008.
Consulté ~16867

Lu par Nicole Delage

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Meryem,

    Le courage et l’envie c’est vous qui me les donnez avec votre enthousiasme et votre gentillesse.

    Merci beaucoup, à bientôt pour d’autres lectures.

    Amicalement.

    Nicole

  2. salut
    merciiiiiiiiii Nicole tu es extraordinaire . J’aimerai bien passer mon temps libre a écouter les livres que tu nous fais vivre avec ta voix . On redemande d’autres lectures . je te remercie encore et bon courage .
    bien amicalement .

  3. Merci Hervé pour votre gentillesse, je suis désolée de ne pas vous avoir répondu plus tôt, mais je suis débutante sur le site et ne consultait pas la liste des commentaires.
    Votre avis si favorable m’encourage à persévérer et m’investir encore davantage.
    Amicalement
    Nicole

  4. Que n’a-t-on fait pour le bien des autres contre leur gré ?
    Que ne laisse-t-on mourir paisiblement ceux qui ne demandent qu’un peu d’amour..

    Merci Nicole, d’avoir prêté votre voix à un thème que l’actualité à ranimer ces temps-ci.