Maupassant par Nadar

L’Inutile Beauté

Donneur de voix : Milunisu | Durée : 5h 42min | Genre : Nouvelles


Maupassant G

Dans cet ultime recueil de nouvelles, Guy de Maupassant développe plusieurs des thèmes qui lui furent chers.

L’Inutile Beauté (53 min) : Le stratagème cruel d’un comte se retourne contre lui.
Le Champ d’oliviers (73 min) : Une vie d’apparence banale bascule dans l’horreur quand le passé et ses secrets se réincarnent (suivi de la 1ère version de l’épilogue).
Mouche (25 min) : L’auteur, de plus en plus malade, se souvient, ému : l’insouciance de sa jeunesse, le canotage sur la Seine avec sa bande d’amis… et Mouche.
Le Noyé (17 min) : Un femme subit la violence de son époux jusqu’à son accident. En est-elle pour autant libérée ?
L’Épreuve (26 min) : Une querelle domestique conduit un mari soupçonneux à une initiative risquée.
Le Masque (24 min) : Ah ! Les apparences ! Conte cruel sur un Don Juan qui tente d’effacer la réalité.
Un portrait (15 min) : Petite enquête sur ce qui rend certains êtres si magnétiques.
L’Infirme (16 min) : La rencontre d’un ancien camarade chargé de cadeaux. Pour qui ?
Les Vingt-cinq Francs de la Supérieure (15 min) : Un clown paysan qui aime la vie et ne la prend pas au sérieux.
Un cas de divorce (26 min) : Une autre version du « journal d’un fou ».
Qui sait ? (35 min) : Conte fantastique sur un univers qui se dérobe à son narrateur.
Alexandre (17 min) : Une histoire douce-amère sur l’amour et ses renoncements.

> Écouter un extrait : L’Inutile Beauté.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

L’Inutile Beauté.zip




> Références musicales :

L’Inutile Beauté :
Piotr Tchaikovsky, Symphonie n°6 « Pathétique », 4ème mouvement, interprété par Yevgueni Mravinsky (1956, domaine public).
Giacomo Meyerbeer, Valse infernale de « Robert Le Diable », interprété par Marcel Journet (1912, domaine public).

Le Champ d’oliviers :
DAC Crowell, Chapel Hill, de l’album Sferica (Magnatune).
Johann Sebastian Bach, Passion selon Saint Matthieu, Choral final, interprété par les ensembles Münchener Bach Chor, Münchener Chorknaben et Münchener Bach-Orchester, dirigés par Karl Richter (1958, domaine public).

Mouche :
Erik Satie, Gnossienne N°3, interprété par Francis Poulenc (1957, domaine public).

Un portrait :
Frédéric Chopin, Valse N°9 op.69, interprété par Dinu Lipatti (1950, domaine public).

L’Épreuve :
John Holowach, My piano wakes, de l’album Elements (Magnatune)

L’Infirme :
Enrique Granados, Huérfana, de l’album Rêverie de Daniel Estrem (Magnatune)

Les Vingt-cinq Francs de la Supérieure :
Wolfgang Amadeus Mozart, Divertimento N°17 en Ré Majeur K. 334, 6ème mouvement, interprété par le Vienna Konzerthaus Quartet (1954, domaine public).

Un cas de divorce :
Richard Wagner, Lohengrin, Prélude du 1er acte, interprété par l’ensemble Vienna Philharmonic Orchestra, dirigé par Whilhelm Furtwängler (1954, domaine public)

Qui sait ? :
Alban Berg, Concerto pour violon, interprété par Josef Szigeti et l’ensemble NBC Symphony Orchestra, dirigé par Dimitri Mitropoulos (1945, domaine public)
Ernest Reyer, Sigurd, Le Bruit Des Chants, Extrait acte II, interprété par Georges Thill, direction, Eugène Bigot (1933, domaine public)
DAC Crowell, Benthic, de l’album Sferica (Magnatune)

Alexandre :
Giacomo Puccini, Manon Lescaut, Interlude de l’acte III, interprété par l’ensemble Philarmonia orchestra, dirigé par Herbert von Karajan (1954, domaine public).

> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 11/03/2011.
Consulté ~42 021 fois

Lu par Milunisu

Suggestions

14 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci pour cette très belle et délicate lecture. Un vrai beau moment passé grâce a vous milunisu. Merci beaucoup

  2. Mon chèr Milunisu, Merci pour votre merveilleuse lecture. Vous écouter est une vrai délice!
    J’étudie la langue français depuis le Brésil et j’adore Guy de Maupassant !
    Un très grand merci!
    Cordialement, Débora.

  3. • • •More