Lokis

Lokis

Lokis (1868) est la dernière nouvelle de Mérimée (mort en 1870) inspirée d’une légende lituanienne dont il prit connaissance au cours d’un voyage en Russie et dans les Pays baltes. Sous-intitulée Le Manuscrit du Professeur Wittembach, elle relate le séjour dans un château lituanien d’un philologue prussien. Ce dernier apprend que la mère du comte, son hôte au comportement étrange, a été violée par un ours avant sa naissance, avant de sombrer dans la folie. L’auteur entremêle curieusement de considérations philologiques le récit de ce drame abominable.
« Lokis » signifie littéralement « le lécheur » en lituanien, et est le terme ordinairement employé pour désigner l’ours, nous révèle à la fin le professeur.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio ajouté le 08/12/2010.
Consulté ~16342

Lu par René Depasse

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Monsieur Depasse,
    Je suis l’auteur de la première historiographie complète de Charles Edmond Chojecki, qui est un de mes ancêtres. J’ai découvert votre site cde soir par hasard. Jacques Chaplain, qui est un ami, m’avait parlé il y a quelques temps de la proposition ci-dessus.

    Vous trouverez le texte du Conte Vénitien sur Gallica :

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k107380s/f3.image

    Mais la qualité de la reproduction est très médiocre. Si le projet vous intéressse, je peux vous envoyer une version du texte repris en WORD.

    Ce serait une excellente idée pour faire mieux connaître Charles Edmond, et de plus, cette petite pièce, très habilement écrite, est tout à fait curieuse…

    Cordialement
    ED

  2. Bonjour M. Depasse,
    C’est toujours une belle joie que d’écouter attentivement vos sélections hebdomadaires de textes choisis souvent parmi les auteurs du XIXe et votre voix tonique.
    A propos de l’ours de Mérimée vous précisez dans votre notice introductive que Lokis est la dernière nouvelle de P. Mérimée (1869) alors que celle Djoûmane a été écrite en 1870. Pur ergotage me direz-vous ? Non ! c’est le prétexte pour vous proposer de lire un texte d’un auteur pas encore entré dans le cercle de Littérature audio : il s’agit de Charles Edmond Chojecki, écrivain journaliste qui est tombé dans l’oubli comme 90 % des écrivains de cette époque. Il était l’ami notamment de George Sand, des Goncourt, de Flaubert; de Mérimée… Ce dernier a écrit Lokis à partir de plusieurs sources d’information : Adam Mickiewicz (Messire Thadée), Tourgueniev, Charles Edmond Chojecki, émigré polonais (Mérimée lui a écrit des tas de questions : Y-a-t-il des ours en Lithuanie ? Comment dit-on ours en jmoude ?…
    Enfin ma proposition : accepteriez-vous de lire le “conte vénitien” de Charles Edmond Chojecki avant d’envisager, s’il vous plaît, de lui prêter votre voix ? En cas de réponse je vous dirai où vous pourrez consulter le texte de CEC.
    Et continuez à nous offrir les plus beaux textes de la littérature du XIXe, sans oublier, mon cher Octave Mirbeau “l’imprécateur au cœur fidèle”.
    Bien à vous