Michel de Montaigne

Sur la tristesse (Essais I, 2)

Extrait du Livre I des Essais de Montaigne, traduits en français moderne par Guy De Pernon.

« J’ignore tout de ce sentiment; je ne l’aime ni ne l’estime, bien que les hommes aient pris l’habitude, comme si c’était un marché conclu d’avance, de lui faire une place particulière. […] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Licence d'utilisation : CC BY-NC-SA : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Livre audio gratuit ajouté le 01/06/2007.
Consulté ~48398

Lu par Augustin Brunault

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Jean-Loup,

    Je vais vous décevoir car je ne prévois pas de nouvelle lecture de Montaigne prochainement faute de temps pour m’y consacrer ; et lorsqu’il reviendra, j’aimerais privilégier des philosophes dont les injonctions souvent très lucides peuvent conduire non seulement à une compréhension théorique de leur propos, mais même concrètement à certains changements – même invisibles – dans notre manière de penser les choses, d’y donner ou non notre assentiment, évolutions lentes qui nous rendent ainsi plus libres, plus doués d’écoute également pour mille choses magnifiques. Vous me direz, c’est bien le cas de Montaigne, mais je dois vous avouer que c’est Sénèque, que j’ai commencé à enregistrer un peu, qui figure pour le moment (parmi d’autres) en tête de mes souhaits de partage.

    (Les plus impatients ont déjà les livres à portée de main, évidemment – mais l’on constate hélas que les choses ne sont pas aussi simples)

    Bien cordialement,

    Augustin

  2. J’ai lu, presque d’un trait, la traduction des Essais de Montaigne réalisée par Guy de Pernon en Français moderne. C’est une véritable traduction et non pas un simple dépoussiérage. Sans ce prodigieux travail, jamais je n’aurais pu accéder aussi facilement et d’une façon aussi merveilleuse à Montaigne.

    Aussi, je me réjouis de voir que quelqu’un poursuit cette entreprise en commençant une lecture de cette oeuvre (je parle de la traduction de Guy de Pernon).

    M. Brunault, comptez-vous poursuivre ? Je suis prêt à collaborer avec vous dans toute la mesure de mes capacités.

    Jean-Loup

  3. Merci beaucoup pour le travail formidable que vous accomplissez en rendant accessible ainsi une si belle culture.

  4. JE TIENS A SALUER CE GESTE Ö COMBIEN GENEREUX DE VOTRE PART..MERCI VOUS AVEZ BRISE MA SOLITUDE LITTERAIRE..YOU ARE SO BEAUTIFUL شكرا

  5. Voilà une belle initiative, dont les effets sont de bon usage pour tout ceux qui désirent apprendre le français. J’espère que l’immersion quotidienne dans la mélodie des poèmes me donnera le sentiment de la petite musique qui soutends la prosodie.

    Merci donc!

    Serait-t-il permis d’évoquer un rêve? Pouvoir entendre des strophes de Charles d’Orléans, disons «La Retenue d’Amour«, et encore en Moyen Français, instruirait l’étudiant à sec de paroles vives mieux de cette langue, hélas!, tombée en oubli qu’aucun livre ne le saurait.

  6. Je suis tres heureux pour voir un site très magnifique!
    J’adore le français et pour moi est adorable faire downloads des livres français pour meilleur parler, pour meilleur écouter, enfin, pour meilleur appris cette langue merveilleuse! Merci pour la existence de ce site!

  7. Bonjour

    Votre iniciative c’est formidable! je ne suis pas français mais avec l’aidé de les textes ecrit, je suis reussi à compendre les marvailleux mots de Montaigne.

    Excusez-moi pour mon mauvais français

    Salutations