Libre théâtre L’Épidémie, par J.P. Carré

L’Épidémie

Le Conseil Municipal est en pleine séance. Tout à coup, arrive le docteur Triceps. Il a une mauvaise nouvelle à annoncer : une épidémie a commencé à ravager la ville. Pour le moment, le mal est circonscrit à la caserne. On peut discuter posément des mesures à prendre, si toutefois elles sont nécessaires. Mais un huissier surgit, à bout de souffle, porteur d’un message urgent, d’une affreuse nouvelle : un bourgeois vient de mourir à cause de l’épidémie. Grand émoi parmi les conseillers municipaux ! Alors, maintenant, il faut faire quelque chose, et vite !

Tous nos remerciements à Plume, qui nous a suggéré cette pièce, à Christine, qui a déniché l’illustration parfaite et à Daniel Luttringer qui a réalisé la vignette.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

Donneurs de voix ayant participé au projet :

Références musicales :

Christophe Ménager a orchestré Le Cor, musique d’Ange Flégier (1846-1927), l’exact contemporain d’Octave Mirbeau. Paroles d’Alfred de Vigny : J’aime le son du cor, le soir

Livre audio gratuit ajouté le 01/07/2020.
Consulté ~5559

Autres projets collectifs

Suggestions

38 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Isabelle
    Nous vous remercions chaleureusement pour votre encourageant commentaire. Les messages des audio lecteurs sont pour nous une belle récompense. Nous sommes heureux de vous avoir fait passer un moment agréable.
    Amicalement
    Cocotte

  2. Excellent ! Les voix sont parfaitement distribuées pour cette séance pas comme les autres du Conseil Municipal. Le texte est malicieux, un vrai bonheur. Bravo à tous ceux qui ont participé à ce projet collectif.

  3. Christine SETRIN… Bonsoir !

    Eh bien… allons-y d ‘ un ” Bon appétit messieurs… ” à l’ adresse de tous les sans vergogne qui… et tournons la page.

    Mes cordiales salutations…

  4. COCOTTE…
    … que vous sachiez quand même que même si KING KONGRONAVIRUS m ‘ enlevait dans ses petits bras musclés… je ne changerais pas d’ avis pour autant ! Formuler des jugements à partir des propres petits bonheurs ou malheurs de sa misérable ( pascaliennement ) personne voilà ce qui n ‘ est pas penser !
    Il n’ y a pas que notre nombril !
    ( au passage rendons hommage au génie de notre langue ! NOMBRIL… là où notre… nom brille…)…
    Sachez aussi… et sans vouloir vous chercher noise… que je me méfie extrêmement de ce mot… RESPECT… qui devrait être employé pour une marque de gargarisme… tant il rrrooouuullle… dans une multitude de gorges… Tiens… me vient l ‘ idée d’ un spectacle de poésie sonore… une assemblée de personnes de tout poil et de tout crin serait reunie sur une scène et toutes…

  5. MASQUE DE CHAIR… Bonjour

    Je ne pense pas que vous ayez été victime des ciseaux du censeur… dont on ne doit user ici que dans les cas extrêmes. Ça m ‘ est arrivé plusieurs fois qu’ un message s ‘evanouisse dans le triangle des Bermudes… et des messages d’ une
    immarcescible innocence et d ‘ une pureté d’ intention au-dessus de tout soupçon ! Pas plus tard que lundi où pfffuit… sous mes yeux… Et de la fin de la matinée à la tombée du soir le site est même resté inaccessible…
    Si vous en avez le courage, essayez de recommencer… vous verrez…

    À plus tard… Cordial salut…

  6. bonjour Sautillant,

    Sachez que je vous avais répondu dans un long commentaire argumenté, qui a été qualifié de spam et supprimé ; comme quoi certaines vérités ne sont pas bonnes à révéler.

  7. vous savez COCOTTE… J ‘ ai des yeux pour voir des oreilles pour entendre … je vois j’ entends je pense… par moi-même… ce qui demande de la vigilance car la contamination… ” Asinus asinum fricat “… est des plus insidieuse…
    Cet événement extraordinaire s ‘ est bien vite révélé être un… autre événement ! Autrement plus grave et plus dangereux ! Un virus peut en cacher un autre…
    Présence et vigilance COCOTTE…

  8. Cher Sautillant
    Depuis des mois, on entend tout… et son contraire. On ne sait pas exactement comment éradiquer ce virus.
    Je trouve plus prudent de respecter les règles sanitaires, pour moi d’abord, car je n’ai pas envie de supporter la maladie et ses séquelles, et pour les autres. Je ne me remettrais jamais de la douleur d’avoir, sans le vouloir, causé la mort d’un proche, ou même d’un inconnu, en lui refilant un virus sans le savoir.
    Même si nous ne partageons pas le même avis, je respecte le vôtre et vous souhaite de tout mon cœur que vous ne soyez pas obligé d’en changer.
    Très cordialement
    Cocottte

  9. Ps

    … cette ” règle” epidemiologique que vous nous dites… si on prend la grippe espagnole de 1918… elle semble la contredire… non ?
    Contagieuse et dangereuse !
    Dites-en plus… Pour ma part j ‘ ignore tout en ce domaine *!

  10. @ MASQUE DE CHAIR… Bonjour…

    J ‘ abonde !
    L’ occasion a été trop belle pour les trafiquants… Peut- être une vraie peur au début… et puis…
    En ne prenant en compte que la peur… Connaissez-vous la nouvelle de VILLIERS de l ‘ISLE-ADAM intitulée ” Les brigands” ? On la trouve sur le site… une très bonne métaphore de la situation !
    Quand tout a commencé… m’ est venu à l ‘ esprit
    ce qui s’ est passé le 30 Octobre 1938 aux USA… l ‘ adaptation radiophonique de ” La guerre des mondes ” par Orson WELLES… beaucoup ont cru à un reportage en direct… vent de panique…
    Avec KING KONGRONA virus ( à la couronne de galette des rois !) c’ est plus vicieux…

    Mon cordial salut… et à cette chère COCOTTE… qui ne partage peut-être pas ce point de vue… c ‘ est sans importance !

  11. Cher masque de chair
    Ouf! Me voilà rassurée grâce à vos renseignements. Aux informations, on entend tout et son contraire. Tant mieux si l’épidémie est finie, c’est une bonne nouvelle. Mais, quand même, on ne sait jamais, je préfère continuer à respecter toutes les règles de prudence.
    Je vous souhaite une bonne année, la meilleure possible, et mon plus grand vœu pour tous, c’est que nous puissions reprendre notre belle vie d”avant” très rapidement!
    Amicalement
    Cocotte

  12. Chère Cocotte,

    Pour ce qui est de l’épidémie, rassurez-vous donc : elle est finie depuis longtemps. Ce qui ne l’est pas, c’est la volonté de certains de nous museler, au sens propre, en vue d’un “big reset” concocté par des apprentis sorciers.

    PS et puisqu’on parle épidémie, que les plus inquiets soient rassurés par une “règle” épidémiologique : plus un virus est contagieux, moins il est dangereux… Par contre, la peur et l’ignorance font des ravages en se répandant.
    Bonne année !

  13. Bonsoir, cher Firad
    Cette petite pièce ne pouvait pas mieux tomber qu’au milieu de cette épidémie du Covid, en effet. j’espère qu’elle vous a fait un peu sourire et que vous avez passé un bon moment.
    Elle sera encore plus agréable à écouter quand l’épidémie sera finie, bientôt, nous l’espérons tous.
    Merci beaucoup pour votre commentaire. Il a fait grand plaisir à tous les donneurs de voix qui ont participé à ce projet.
    Amicalement
    Cocotte

  14. Bonsoir.
    Merci pour cette petite pièce.
    Sympa,on croirait voir ,les politicien du monde gerer la crise du covid.

  15. Cher masque de chair
    Oui, je vous comprends tout à fait et je vous approuve. Moi non plus, je n’écoute pas, en général, les livres que je connais déjà. Le temps manque, il n’est pas possible de tout écouter.
    Je vous souhaite de très belles découvertes, en tous genres, sur notre site. Il y en a beaucoup, qui vous promettent de belles heures d’évasion.
    Cordialement
    Cocotte

  16. Chère Cocotte,

    Non, je ne connais pas votre Misanthrope.
    D’une part, je n’ai que deux oreilles, et n’écoute de textes que lorsque je ne lis pas (la lecture restant préférable lorsqu’on veut, comme moi, surligner ou annoter certains passages, ou même lorsque la compréhension demande un certain “ralenti” que ne permet pas l’écoute), d’autre part, je choisis en priorité des œuvres que je ne connais pas et souhaite découvrir. Même un professeur ou un grand lecteur ne peuvent connaître, en une vie, qu’une part infime de la bibliothèque virtuelle de l’humanité.
    Le Misanthrope est une des grandes pièces de Molière, mais je l’ai beaucoup étudiée, elle est en quelque sorte déjà dans mes bagages…

  17. • • •More