Nicolas Mignard, Molière dans le rôle de César de "La Mort de Pompée" (1658)

Le Bourgeois gentilhomme – Acte I, Scène 4

« Monsieur Jourdain — Je voudrais donc lui mettre dans un billet :  Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour ; mais je voudrais que cela fût mis d’une manière galante, que cela fût tourné gentiment. […]

Maître de philosophie — On les peut mettre premièrement comme vous avez dit. Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour. Ou bien : D’amour mourir me font, belle Marquise, vos beaux yeux. Ou bien : Vos yeux beaux d’amour me font, belle Marquise, mourir. Ou bien : Mourir vos beaux yeux, belle Marquise, d’amour me font. Ou bien : Me font vos yeux beaux mourir, belle Marquise, d’amour. »

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 01/09/2009.
Consulté ~26 772 fois

Lu par Pierre

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Ping : Savoirs CDI, des ressources professionnelles pour les enseignants documentalistes » Le programme de Français au collège en livres audio (gratuits)
  2. Bonjour,

    Merci pour cet enregistrement. Je l’utilise dans un module de cours e-learning pour nos étudiants sur la communication écrite. N’ayant pas eu de réponse de votre part par le biais du responsable du site pour avoir votre accord, je vous poste ce commentaire pour vous informer de son utilisation. Bien sûr si vous vous opposez à l’utilisation merci de me contacter. L’extrait sera immédiatement retiré du module.

    Merci

  3. Toute la supériorité des classiques sur les modernes y est exprimée de manière fort admirable…Que dis-je, magistrale !