Héraklès

Le Gui de chêne

« Un jour, la date précise m’échappe, mais c’était deux ans environ après la mort d’Hercule, il y avait grande foule et grand bruit à Delphes. »
Héraklès (Hercule) aurait eu 60 fils et une fille Macaria. Pendant la guerre du Péloponnèse, un oracle annonça aux Athéniens qu’il fallait qu’un des enfants d’Hercule mourût volontairement, sans quoi ils ne pourraient remporter la victoire. Alors Macaria, fille d’Hercule et de Déjanire, se donna la mort…
C’est le sujet mythologique de Le Gui de chêne, (avec des réminiscences de la tragédie d’Euripide Les Héraclides) dont Hégésippe Moreau nous propose une version ; Macaria est la sœur du « mort volontaire », le jeune Ixus :
« Ixus est, ou peu s’en faut, un mot grec qui signifie le gui. Les parents de l’enfant, à sa naissance, lui avaient sans doute jeté ce nom dans leur dédain, et en effet, cette débile créature, entée sur une aussi forte race, ressemblait beaucoup à la petite plante parasite qui frissonne au vent sur les grands chênes. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 24/06/2013.
Consulté ~7 581 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.