Hector Hugh Munro (Saki)

Nouvelles (Troisième Sélection)

« They dazzle and delight » « Ils – les contes de Saki – éblouissent et émerveillent » (Graham Greene)

« Nous n’arrriverons jamais à savoir au juste si Saki fut, d’abord et surtout, un homme d’esprit, un amuseur (an entertainer), ou un homme très sérieux qui eut recours à la comédie pour tenir en respect sa profonde désillusion. » (Tom Sharpe)

Traduction : André Rannou.
Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio ajouté le 27/05/2019.
Consulté ~3 672 fois

Lu par André Rannou

Suggestions

29 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Le pseudo n’est qu’un simple clin d’oeil a Dickens, rien de plus si cela peut vous rassurer.
    A prpops de Dickens, je suis en train d’écouter votre lecture de Bleak House…un vrai régal. Cordialement

  2. Un grand merci a vous M.Rannou pour ces magnifique lectures de Saki, l’immortel créateur de Clovis Sangrail et de l’insupportable Bassington.

  3. Chère Bianca,
    Votre commentaire me fait chaud au coeur, et je suis ravi de vous avoir fait plaisir. Merci de me faire connaître sur Facebook.
    Toutes mes amitiés. Have a good summer!
    André

  4. André, je suis si contente que vous n’ayez pas cessé votre activité de lecteur. Vous faites partie de mes lecteurs préférés, pour votre voix et aussi pour vos choix de lectures. J’adore Saki. J’ai acheté un gros volume comprenant toutes ses nouvelles traduites en français. Mais je n’ai pas encore tout lu, je suis ravie de (re)découvrir ces textes en audio. J’ai déjà écouté vos deux premières sélections l’été dernier. Merci beaucoup et passez un bel été!
    PS: je viens de voir que vous avez traduit vous-même les nouvelles. C’est donc que les traductions “officielles” ne sont pas libres de droit. Merci de ce gros travail, c’est formidable. Je diffuserai le lien de ces nouvelles sur ma page facebook.

  5. A toutes et à tous!
    Devoir de philosophie : j’accepte volontiers de faire amende honorable pour les dérapages passés, abjure mon premier réflexe emporté et demande pardon même des inégalités dont les femmes ont souffert durant des siècles
    Pourvu qu’on accepte mon mea culpéa de bon cœur et que l’accalmie fasse place nette à une sérénité pérenne.
    Voilà… c’est fait, c’est plus à faire…

  6. “Vers l’accalmie”,bien sûr!

    P.S. D’autant plus que pour le test de la cruche, encore faut-il,non seulement en avoir 1 chez soi
    mais en plus avoir la fracassante idée de s’y fracasser la tête dessus!

    signé: Perrette et le pot au lait

  7. • • •More