Giacomo Leopardi

Après une lecture (Poème)

Après une lecture (1842) est un poème de 22 strophes où l’on trouve trois déclarations célèbres de Musset théoricien :

« Être admiré n’est rien ; l’affaire est d’être aimé. »

« Le mélodrame est bon, où Margot a pleuré. »

« Rien n’est beau que le vrai, dit un vers respecté ;
Et moi je lui réponds, sans crainte d’un blasphème :
Rien n’est vrai que le beau, rien n’est vrai sans beauté. »

et un sixain impertinent :

« Les femmes, j’en conviens, sont assez ignorantes.
On ne dit pas tout haut ce qui les rend contentes ;
Et comme, en général, un peu de fausseté
Est leur plus grand plaisir, après la vanité,
On en peut, par hasard, trouver qui sont méchantes.
Mais qu’y voulez-vous faire ? Elles ont la beauté. »

Les derniers vers justifient l’illustration ci-contre, représentant Léopardi (1798-1837).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 21/04/2011.
Consulté ~10 387 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.