Alfred de Musset, peint par Charles Landelle

Dupont et Durand

Deux vieux camarades du Quartier Latin se retrouvent vingt ans plus tard. Ils se racontent, en vers, leur vie d’écrivains ratés, leurs rêves toujours suivis d’échecs.

« Mânes de mes aïeux, quel embarras mortel !
J’invoquerais un dieu, si je savais lequel.
Voilà bientôt trente ans que je suis sur la terre,
Et j’en ai passé dix à chercher un libraire.
Pas un être vivant n’a lu mes manuscrits,
Et seul dans l’univers je connais mes écrits. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 06/10/2008.
Consulté ~12915

Lu par René Depasse

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Leconte de Paris, pour fêter mes essais,
    Vous avez emprunté la plume de Musset.
    Soyez remercié d’un tel don poétique
    Par un admirateur de ce grand Romantique.

    J’essaye d’exhumer quelques trésors cachés
    Que la postérité semble avoir oubliés
    Et de vous les offrir ,eux aussi,en pâture
    Vous, nombreux passionnés de la littérature

    Voilà!

  2. ADDENDUM …

    DURAND

    As-tu connu, Dupont, ce cher René Depasse,
    Talentueux conteur de poésie, de prose,
    De nouvelles, de sketchs, de théâtre et j’en passe ?
    Mais tu souris, tu l’as bien connu, je suppose …

    DUPONT

    Il a meublé, Durand, bien des nuits d’insomnie,
    Il a illuminé bien des jours de tristesse,
    Par lui, j’ai contracté cette aimable manie:
    M’évader en littérature enchanteresse …