Touti-Nameh, ou Les Contes du perroquet (Contes 01 à 08)

Le Touti-Nameh, ou Contes du perroquet est une œuvre de Ziya’al-Din Nakhshabi, un médecin persan qui vivait au XIVe siècle en Inde.

La traduction de Marie d’Heures (1790-18?), publiée à Paris en 1826, a été faite d’après la version remaniée au XVIIe siècle par Mohammed Qaderi.

Le narrateur principal est un perroquet qui raconte des histoires à sa maîtresse Khojisteh pour la dissuader d’aller retrouver son amant, pendant que son mari est parti en voyage d’affaires. Le mari avait fait l’acquisition de deux oiseaux pour surveiller sa femme, une charuk (mainate ?) et un perroquet, mais la belle s’empressa de tordre le cou à la charuk qui lui avait vivement conseillé de ne pas découcher. L’ingénieux perroquet, ne voulant pas finir comme la charuk, choisira un moyen plus habile pour retenir Khojisteh : chaque nuit il lui contera une histoire pour la retenir…

Cette œuvre, dont le récit-cadre est inspiré des Mille et une Nuits, connut un très grand succès et fut traduite en de nombreuses langues. Goethe, en son temps, la loua fort.

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : Marie d’Heures (1790-18?), publiée à Paris en 1826.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Kevin MacLeod, Balzan Groove (licence Cc-By-3.0).

Livre ajouté le 10/12/2017.
Consulté ~10 791 fois

Lu par Ahikar

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour et merci pour ces jolies contes et merci Ahikar de les avoir raconté si merveilleusement.

    Et bonne année à toutes et à tous

  2. Bonne année à tous! 🙂
    Merci à Armelle et Jean-Pierre pour vos sympathiques commentaires. J’essaierai d’être un peu plus présent cette année.

  3. bonjour Ahikar, c’est dommage qu’on ne vous voit plus; vous étiez mon lecteur préfèré, toujours à nous proposer des choses surprenantes et dépaysantes. J’ai fait beaucoup de belles découvertes avec vous.
    J’espère que vous nous reviendrez bien vite!
    Armelle

  4. Merci chère Candice pour ce très beau commentaire qui ne peut que m’encourager à porter à nouveau mon regard vers cette région du monde.

    Amitiés, 🙂

    Ahikar

  5. Cher Ahikar,
    quels beaux contes vous nous offrez !
    Des leçons d’économie, la morale qui perce les siècles et une jolie touche d’humour.
    Merci pour ce voyage en Inde et dans le temps…
    Candice