Frank Buchser - Esclave nue au tambourin

La Belle Capture – Corvée d’eau

Deux nouvelles de John-Antoine Nau, l’auteur des Trois Amours de Benigno Reyes et de Force Ennemie. Deux invitations au voyage…

La Belle Capture (publiée de façon posthume en 1929) nous emmène en Corse pour une belle histoire d’amitié entre un bandit et… un gendarme !

Deux matelots consignés à la garde de la chaloupe alors que leur capitaine et leurs camarades sont de Corvée d’eau (1901), désertent leur poste et s’aventurent sur l’île de Guavahi, où ils vont découvrir la sensualité et tout le mystère de l’Afrique dans les bras de deux beautés locales…

« D’immenses mornes semblaient, en effet, menacer la rade de leur masse chaotique ; un rêche et lumineux velours vert de forêts montait jusqu’aux cimes ; en bas un reflet glauque vitreux miroitait entre les mangliers d’émeraude plus sombre ; au second plan, des cocotiers jaillissaient en bouquets de feu d’artifice. Le long des pentes, dans la brousse, de rares et minuscules taches pâles de maisons paraissaient des mouchetures d’écume sur de grosses vagues. Une petite ville blanche dormait au grand soleil près d’une pointe empanachée et feuillue ; mais la chaloupe l’évitait, piquant droit sur l’embouchure d’une rivière sous bois, devinable à une faible barre de tulle pailleté. » (Corvée d’eau)

Remarques :

Consulter les versions textes de ce livre audio : La Belle Capture, Corvée d’eau

Illustration : Frank Buchser - Esclave nue au tambourin
Références musicales :

La Belle Capture :
Emmanuel Chabrier, Suite Pastorale, Op. 33 : II. Danse villageoise, interprétée par l’Orchestre Symphonique de Detroit, dirigé par Paul Paray (1960, domaine public).

Corvée d’eau :
Emmanuel Chabrier, Habanera, interprété par Marcelle Meyer (1955, domaine public).

Licence d'utilisation : CC BY : Attribution
Livre audio ajouté le 23/08/2013.
Consulté ~9 141 fois

Lu par Christine Sétrin

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Belle lecture. Merci à vous.

    Pour ma part, l’accompagnement musical va à merveille avec. Ce qui me plaît, c’est qu’en même temps que je découvre une œuvre, un auteur que je ne connais pas, j’ai le plaisir de découvrir en plus la “littérature” musicale. ma foi, j’apprécie énormément !

    Merci encore et excellente année 2015 !

  2. J’ai bien apprécié l’illustration musicale, bien choisie, qui met tout de suite dans l’ambiance des nouvelles.
    Merci, Christine, de m’avoir fait découvrir cet auteur.
    Cocotte

  3. Chers Monsieurs:

    Encore une fois plus – votre effort est
    merveilleux – mais – je vous en prie – pas de la musique..!!!

    …tout en mauvais goût – Il n’y a pas
    aucun savoir-faire pour ca

    Non, merci // Oui – Mercy..!