Nietzsche contre Wagner, pièces justificatives d’un psychologue

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 1h | Genre : Essais


Nietzsche contre Wagner

« Après avoir écrit avec le Cas Wagner une petite bouffonnerie, c’est le sérieux qui s’exprime ici : car nous — Wagner et moi — avons au fond vécu une tragédie l’un avec l’autre. »

Lorsqu’il écrit son Nietzsche contre Wagner, pièces justificatives d’un psychologue, en 1888, le philosophe du Gai Savoir est revenu depuis plusieurs années de la solide amitié qui le liait au musicien. Déçu par les positionnements du compositeur et par sa musique, symbole selon lui d’une certaine décadence car liée au romantisme, il se montre particulièrement critique à l’égard de Parsifal car « c’est une œuvre de rancune, de vengeance, un attentat secret contre ce qui est la première condition de la vie, une mauvaise œuvre ». Comme il y voit aussi l’ombre de l’ascèse catholique, il y entendra la « foi de Rome, sans paroles ». D’ailleurs, il admire le Wagner « absolument grand et parfait partout où il se met en musique » mais il déplore le peintre des « grands tableaux » dont la « musique est sans avenir ».
Si Nietzsche « résiste physiologiquement » aux lourdeurs wagnériennes qui affaiblissent et épuisent, il retrouve quelque stimulation dans Carmen, l’œuvre de Georges Bizet : « Bizet me rend fécond. Je n’ai pas d’autre gratitude ». (Le Cas Wagner).
Dans l’avant-propos de ce court texte, Nietzsche annonce qu’il a procédé à une compilation d’extraits de ses œuvres antérieures afin de clarifier sa relation à Wagner. Le lecteur en ressort en effet sans aucun doute.

Petite remarque technique : comme certaines séquences de l’enregistrement sont constituées de plusieurs chapitres, il convient de ne pas s’arrêter à la petite phrase musicale qui ponctue chacun d’eux.

Traduction : Henri Albert (1869-1921).

Illustration : Friedrich Nietzsche en 1882 ; Richard Wagner en 1861.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : 01. Avant-propos.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Nietzsche contre Wagner, pièces justificatives d’un psychologue.zip




> Références musicales :

Début et fin de chapitres :
Richard Wagner, Tannhauser, Ouverture, WWV 70 (European archive, domaine public).

Début et fin des deux chapitres de l’épilogue :
Georges Bizet, Carmen (European archive, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 08/10/2016.
Consulté ~8 852 fois

Lu par Christian Dousset

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Vraiment vous faites du bien à l’humanité, vous les Français sans peut-être le savoir, continuez votre noble tâche, mais attention je suis devenu un sympathisant de Nietzsche, je n’aime les éloges, trop d’éloge ! en tout cas vous êtes les meilleurs continuez votre devoir .

  2. Merci pour cette lecture, qui me replonge dans Nietzsche en douceur (sans jeu de mots), c’est-à-dire en se laissant porter par votre voix qui articule parfaitement, garde un rythme à la fois compréhensible et alerte, et met le ton qu’il faut pour laisser l’auditeur juger par lui-même (car Dieu sait si Nietzsche, qui a tant jugé les autres, est pour ainsi dire “en droit” de l’être en retour…) Meilleures salutations

  3. L’incomparable Nietzsche, de tout temps et de toute culture. A côté des fadeurs et des lâchetés actuelles.

    Nestor Plasma remercie Christian Dousset.

    Nestor Plasma, c’est pour ça qu’on l’aime

  4. BonjourChristian
    Merci pour ce choix et pour l’ effort que vous faites et le temps que vous consacrez pour mettre à notre portée la lecture de ces ouvrages très intéressants.

  5. Bonsoir cher Christian Dousset ,

    Merci infiniment de votre lecture de Nietzsche et je vous souhaite une agréable soirée,

    Bien cordialement,

    AHMED