Chaumiere

Ma chaumière – Le Tripot aux champs

Deux nouvelles de Mirbeau qui se suivent et ne se ressemblent pas ; dans Ma chaumière tout n’est qu’apaisement tandis que Le Tripot aux champs fulmine contre la dégradation de la paysannerie et les méfaits de la démocratie en 1885.

« Ah ! comme je vais être bien là, en ce petit coin perdu, tout embaumé des odeurs de la terre reverdissante ! Plus de luttes avec les hommes, plus de haine, la haine qui broie les cœurs ; rien que l’amour, ce grand amour apaisant qui tombe des nuits tranquilles et que berce comme une maternelle chanson, la chanson du vent dans les arbres. » Mais, hélas !,

« L’anémie a tué nos forces physiques ; la démocratie a tué nos forces sociales. Et la société moderne, rongée par ces deux plaies attachées à son flanc, ne sait plus où elle va, vers quelles nuits, au fond de quels abîmes on l’entraîne. »


Remarques :

Consulter les versions textes de ce livre audio : Ma chaumièreLe Tripot aux champs.

Livre audio gratuit ajouté le 19/12/2010.
Consulté ~9515

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.