Wassily Kandinsky - Grande Étude, 1914

Charmes (Poèmes)

Publié en 1922 par Paul Valéry, le recueil Charmes fait référence aux « Carmina », signifiant en latin à la fois « poèmes » et « chants magiques ». Une forte spiritualité imprègne le recueil, dont la quête de soi, la libération des entraves, mais aussi la remontée à « la source du poème », forment des thèmes majeurs.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Fragments du NarcisseLe Cimetière marinautres poèmes.

Références musicales :

Erik Satie, Gnossiennes nº1, interprété par Edward Rosser (domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 11/09/2017.
Consulté ~9718

Lu par Pauline Pucciano

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Pauline,

    J’avoue ne rien avoir lu de Paul Valéry, avant l’écoute de ce recueil délicieux et au gout mystérieux et subtil.
    Si vous enregistrez ces deux “préférences”, je les kidnapperais aussitôt, ayant vraiment apprécié votre façon d’interpréter.
    Sinon dès que possible, j’irais télécharger d’autres poèmes de l’auteur.
    Encore merci.

  2. Merci Lyne pour votre long commentaire. Cette oeuvre est en effet aussi belle que profonde et énigmatique… J’ai, à titre personnel, une préférence pour La Pythie et Ebauche d’un Serpent.

  3. Merci Madame Paulice Pucciano pour cette très jolie interprétation des « Charmes » de Mr Paul Valéry.

    Je pense que vous avez beaucoup de mérite à vous être attelée à ce choix de lecture difficile à une perception totale, tant l’auteur navigue entre la rêverie, « les charmes », le surnaturel, la magie, les symboles. Le tout ne cédant pas à exprimer dans tout ce lyrisme de la substance réaliste.

    Soit on écoute pour le plaisir de la beauté des mots, sans se formaliser de ne pas tout comprendre (et d’ailleurs faut-il toujours tout comprendre dans la poésie ?)

    Soit on s’accroche avidement à chaque parole pour tenter de saisir, en partant du titre du poème, à qui, à quoi s’adresse l’auteur et ce qu’il cherche à en dire.

    Je pense qu’il faut écouter souvent ce recueil et le faire de différentes manières. Un moment choisir de se laisser aller vers le beau tout simplement. Un autre : tenter de percer le mystère du message, car c’est certain, message, il y a puisque ses poèmes se réfèrent à d’autres poèmes, à des mythes et autres symboles.

    Merci à toute l’équipe – Je me « sers » souvent, mais ne vient pas remercier autant qu’il le faudrait ce site et les merveilleux lectrices et lecteurs.