Paul Verlaine (portrait colorisé)

Amour (Quatre Poèmes)

Ces quatre poèmes extraits du recueil Amour (1888) ont été choisis pour des raisons de métrique qui ont toujours passionné Verlaine. Il proclamait, en effet, dans son Art poétique :

« De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l’Impair
Plus vague et plus soluble dans l’air,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose. »

Il nous a semblé intéressant de faire voisiner :

Ballade, En rêve en décasyllabes sur 3 rimes « ion-oi-ou » :
« J’ai rêvé d’elle, et nous nous pardonnions
Non pas nos torts, il n’en est en amour,
Mais l’absolu de nos opinions
Et que la vie ait pour nous pris ce tour. »

Adieu en vers de 11 pieds (hendécasyllabes) :
« J’étais né pour plaire à toute âme un peu fière,
Sorte d’homme en rêve et capable du mieux,
Parfois tout sourire et parfois tout prière,
Et toujours des cieux attendris dans les yeux. »

Un conte, poème chrétien en vers de 13 pieds :
« Du moins je ferai savoir à qui voudra l’entendre
Comment il advint qu’une âme des plus égarées,
Grâce à ces regards cléments de votre gloire tendre,
Revint au bercail des Innocences ignorées. »

et un hommage, nuancé, en alexandrins, À Victor Hugo à qui Verlaine envoie Sagesse (1881).
Est conseillé à l’amateur de poésies, habitué aux dodécasyllabes, de lire à haute voix les poèmes de 11 et 13 pieds pour se rendre compte…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration :

Paul Verlaine (portrait colorisé).

Livre audio gratuit ajouté le 12/10/2013.
Consulté ~13016

Lu par René Depasse

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *