Figure du Musée de cire de Czeski Krumlov (photographie de Jerzy Strzelecki, licence Cc-By-Sa-3.0)

Les Golems

« Très bien, me dit mon ami. Admettons que ce que tu écris se réalise véritablement dans notre monde. Il faut tout de même admettre que les fantômes ne courent pas les rues. » (Les Golems)

Ici commence l’histoire qui montrera cela n’est pas si sûr…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 20/09/2018.
Consulté ~3726

Lu par Domi

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Pardon Rémi, je ne vois que ce soir votre message.
    Cela m’a fait plaisir, je l’avais lu plusieurs fois avant de me décider à l’enregistrer.
    Je vais aller voir vos autres textes.

  2. Bonjour à tous et un immense merci à Domi pour avoir pris le temps de mettre en forme audio cette nouvelle. En effet, j’en suis l’auteur ! Il y a quelques années j’avais proposé ce texte à la lecture et depuis, le temps est passé et j’avais complètement oublié. Voilà qu’un peu par hasard, je découvre que Domi s’en s’en est chargée depuis peu.
    N’hésitez pas à découvrir mes œuvres et me contacter via mon blog http://remi.pelzer.over-blog.fr/

  3. Chère Domi, la force de l’écrit a le pouvoir de créer, au même titre que la parole. Comme disent les Psaumes : ” Par la parole de Dieu, les cieux furent accomplis. ” Le thème de la nouvelle n’est certes pas nouveau, mais le traitement du sujet l’est bel et bien, par contre. Une expression m’a un peu surpris : ” Le soleil était encore couché. ” J’aurais dit : “Le soleil n’était pas encore levé. ” Mais peut-être n’ai-je pas compris le sens profond de l’affirmation.