Les Veuves

La Lettre d’Australie

Gil Pidoux (1938) consacre sa vie au théâtre : comédien, metteur en scène, adaptateur et encore décorateur. Il a également écrit de nombreuses pièces pour la scène ou la radio. Et ce n’est pas tout, Gil Pidoux est également peintre et poète.

Son recueil Les Veuves paru aux Éditions Plaisir de Lire, est un assortiment de nouvelles qui conte avec une écriture apaisante et originale les histoires singulières de plusieurs veuves. Liées par un destin commun, elles apparaissent toutefois uniques et particulières ; bouleversantes à leur propre manière, parfois dérangeantes de vérité. Portraits tendres, cruels et tragiques, ces textes disent la mémoire de l’absence, de ce qui, dès l’instant de la perte, est à reconstruire.

Je vous propose ici de découvrir sa sensibilité et sa tendresse à travers la nouvelle La Lettre d’Australie, récit d’une veuve dont le fils s’est exilé. «Depuis qu’il est mort, elle attend la lettre. La lettre de son fils qui vit en Australie et n’a pas pu venir pour l’enterrement du père… »

Je remercie infiniment Gil Pidoux, qui a consenti avec amabilité et générosité à la publication de quelques unes des nouvelles de son recueil Les Veuves. Avec l’aimable autorisation des Éditions Au Plaisir de Lire.

Références musicales :

Frédéric Chopin, Nocturnes en Mi mineur, Op. 72a, XIX. Nocturne No. 19, interprété par Guiomar Novaes (1951, domaine public).

Livre audio ajouté le 22/12/2012.
Consulté ~10 657 fois

Lu par Esperiidae

Suggestions

9 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Danilo,

    Merci de votre intérêt pour ce texte. Gil Pidoux est un auteur contemporain et ses textes ne sont pas libre de droits. Le texte de “La lettre d’Australie” n’est donc pas disponible sur le net.

    Vous pouvez me contacter par courriel : esperiidae@yahoo.fr

    Bien à vous

  2. Guy, merci infiniment pour ce compliment qui me touche énormément et ramène à ma mémoire l’enregistrement de “La fiancée d’hiver”, magnifique texte dont j’ai pris un grand plaisir à présenter ici! Merci beaucoup pour vos encouragement.

    Alain, merci à toi également. Il y aura d’autres portraits encore, courts comme celui-ci, “photographie” de veuves dont la fragilité et la tendresse m’émeuvent à chaque lecture. Je me réjouis de la partager ici.

    Que 2013 vous apporte à tous deux réussite, bonheur et sérénité pour tout ce que vous entreprenez. Que les difficultés de cette année nouvelle vous soient épargnées et que foisonne l’amour et la joie dans vos coeurs ainsi que dans ceux de vos proches.

  3. Nouvelle courte… simple… tendre… lue avec une voix douce qui convient parfaitement au récit. C’est beau… D’accord avec Guy, le ton est musical.
    Cette femme âgée, qui part en pressentant dans un courrier la détresse de son fils, est émouvante. C’est loin l’Australie. Partira-t-elle vraiment ? Peut-être…

  4. Sur un texte minimaliste, intense, musical et poignant voici à mon avis votre meilleure lecture depuis “la fiancée d’hiver”.
    Votre voix donne à ces nouvelles poétiques, nostalgiques, un relief musical d’intimité. Ils vous attendaient ces textes.
    Trouvez nous en encore, et donnez du bonheur à ceux qui vous écoutent.
    Avec mes félicitations et mes voeux amicaux.
    guy

  5. Merci pour cette très belle lecture – Votre voix claire et douce véhicule toute l’émotion qui convient au sujet –

    Amitiés,

    Lucie