John Frederick Lewis - Un campement bédouin (entre 1841 et 1851)

Au Maroc

• • •More

Pierre Loti raconte le périple d’une mission diplomatique de Tanger à Fez, et au retour, de Meknès à Tanger.

Extrait : « Le soir de ce même jour d’arrivée, au coucher du soleil, je vais faire ma première visite à notre campement de route, qui se prépare là-bas, en dehors des murs, sur une hauteur assez solitaire dominant Tanger.
C’est tout une petite ville nomade, déjà montée, déjà habitée par nos Arabes d’escorte ; alentour, nos chevaux, nos chameaux, nos mules de charge, entravés par des cordes, paissent une herbe rase, très odorante ; on dirait une tribu quelconque, un douar; l’ensemble exhale une forte odeur de Bédouin, et des chants tristes en voix de fausset, des sons grêles de guitare, sortent de la tente des chameliers. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 02/11/2017.
Consulté ~8063

Lu par Daniel Luttringer

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’ai remarqué des monotonies d’un chapitre à un autre :” faire et défaire des tentes, fleurs, mules et chameaux, rivière; autre chapitre et faire et défaire des tentes, chameaux, fleurs, mules, rivière.” J’attendais à une description des meurs, aux diagnostics des maux politiques, administratifs, économique et autres.
    Je voulais dire qu’un reportage sur la TV est plus enrichissant qu’un livre où l’auteur ne se mouille pas on y mettant de sa subjectivité, de son opinion sur les choses et les gens, etc.
    Mais cela reste mon opinion.
    Merci Daniel.

  2. Je ne l’ai pas ressenti du tout comme vous, Elb-Mohamed, je pense au contraire que Loti est un grand reporter, et, pour ma part, je me suis trouvé transporté dans le Maroc de la fin du XIX°. Votre ressenti personnel est, bien entendu, légitime.

  3. Merci pour la lecture.
    Pourtant ce livre est d’un descriptivisme lassant.
    Une description est une translation du monde empirique en mots. Un livre doit faire plus d’un reportage télévisuel. Un livre doit laisser transparaitre la subjectivité de l’auteur : nous avons besoins de ses opinions, de ses analyses, de ses diagnostics, de son sarcasme. “The Innocents Abroad” de Mark Twain et “De la démocratie en Amérique” de Tocqueville sont les meilleurs dans ce genre : parce que celui-là est hilarant; celui-ci est sérieux. Alors que ce livre de Pierre Loti sur le Maroc est juste ennuyeux – je m’en excuse.

  4. Un livre magnifiquement lu! Malheureusement, on ne peut plus accéder aux différents chapitres depuis ce matin.