raphael-sanzio-ecole-athenes-vatican-rome-08

Les Rivaux, ou De la philosophie

Les Rivaux, ou De la Philosophie est un des courts dialogues socratiques apocryphes que les manuscrits joignent aux œuvres de Platon. S’il n’est pas authentique, il ne diffère en rien des entretiens platoniciens où Socrate pratique sa fameuse maïeutique. Voici ce qu’en dit son traducteur Victor Cousin :

« Ce petit dialogue, que la critique ne peut sans doute attribuer à Platon, contient le fonds ordinaire des idées Socratiques sur la nature de la philosophie. Socrate y prouve très bien que la philosophie ne consiste ni à tout apprendre, un exercice modéré étant plus utile au moral comme au physique que des exercices excessifs et multipliés ; ni à se faire une idée générale de toutes les sciences et de tous les arts, car les connaissances si générales sont bien près d’être superficielles ; mais à s’étudier et à se connaître soi-même, à distinguer les bons et les mauvais élémens de sa nature, à corriger ceux-ci, à perfectionner ceux-là. […] La vraie philosophie est toute entière dans la morale ; et sa portée et ses limites sont celles de la morale elle-même. » (Argument philosophique)

Traduction : Victor Cousin (1792-1867).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 05/02/2014.
Consulté ~8 411 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je rejoins tous les commentaires positifs sur cet enregistrement. Et j’ajoute que pour moi René Dépasse sait aussi rendre à merveille les interlocuteurs de Socrate, qui passent généralement de la vanité dogmatique à l’hésitation honteuse.

    Par contre je dirais que le petit résumé de Victor Cousin n’est pas totalement fidèle au contenu de l’ouvrage. C’est un dialogue aporétique. La détermination positive de la philosophie, bien qu’elle soit un peu abordée, n’est pas indiquée véritablement.

  2. Merci Mr Depasse pour votre belle lecture de ces rivaux que je découvre avec enchantement.

    Je suis aussi du sentiment de Bernard que votre voix convient particulièrement bien pour le personnage de ce cher Socrate: l’ironie, et le timbre laissent bien imaginer le maître de Platon.

    J’ai beaucoup aimé aussi l’Apologie de Socrate, lue par R. Depasse, à écouter!

  3. Cher René Depasse,
    Lorsque vous lisez Platon, votre voix et votre diction sont de vrais plaisirs. Le personnage de Socrate vous va particulierement bien.
    Je vous encourage à enregistrer les textes de Platon.
    Vous permettez à un large public de découvrir et d’aimer des dialogues qui ont plus de 2400 ans et qui sont d’une richesse inouïe.
    En vous remerciant chaleureusement de votre performance.
    Cordialement

  4. Bonjour Dounia ,

    Merci de me joindre et encourager encore et encore Mr René Depasse à parcour d autres dialogues de Plaon et les faire revivre de nos jours dont nous avons besoin …

    Mes respeccts à toute l équipe Audio.
    Ahmed

  5. Chèr René ,

    Merci encore d ajouter à ma bibiolthèque un autre dialogue de Platon …

    Cordialement .
    Ahmed