Le Cas du docteur Plemen

Le Cas du docteur Plemen

Troisième et dernier volet des Mémoires d’un Détective où notre ami William Dow se transforme en William Witson pour mieux enquêter.

Un mariage rocambolesque aux États-Unis, le retour des époux en France, un ami déçu puis conquis, l’envie et la jalousie à l’égard de la jeune et jolie mariée, un artiste amant du Vert Véronèse, un crime inattendu, une enquête autant scientifique que psychologique et un procès aux protagonistes hauts en couleurs, voilà les ingrédients de ce dernier roman où apparaît encore le célèbre détective dont les propres secrets seront enfin dévoilés à la fin de l’histoire.

Enquête simple mais bien amenée, fine étude psychologique et sociale de la province française mais aussi de l’Amérique citadine, peinture au vitriol de la justice française, ce sont les ingrédients de premier ordre pour ce divertissement sans prétention.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

Autres épisodes : Le Nº3 de la Rue Marlot et La Femme de Cire.

Références musicales :

Giovanni Battista Pergolese, Concerto Armonico No.2 en Sol Majeur (European Archive, domaine public).

Livre audio ajouté le 04/07/2017.
Consulté ~8 485 fois

Lu par Christine Treille

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Ps

    Concernant ” La femme de cire ” ( d ‘ un bien triste sire ! ) je tombe d’ accord avec le commentaire de l ‘ auditeur qui trouve la fin invraisemblable ! O combien ! La première partie nous met l’ eau à la bouche…. mais la seconde est plutôt abracadabrantesque ! Surtout l ‘ episode qui donne son titre à l’ histoire ! Gustave LEROUGE et ” FANTOMAS ” le seront encore davantage ! Du roman-feuilleton pur… qui ne s ‘ embarrasse pas de vraisemblance… Ni nous…

  2. Christine TREILLE… Bonjour …

    Trois jours passés à ecouter les trois histoires de ces ” Memoires d ‘ un detective “… 7h par jour en moyenne donc… Il m’ a fallu faire des choix drastiques dans mon emploi du temps !
    Deshabiller Paul pour habiller Jacques… Qui a tiré la peau de Paul ? L ‘ aspirateur la serpillière et autres instruments de torture domestique !… que je deshabille souvent… notez bien… pour le premier Jacques passant !
    Tout ça pour vous dire que ce ” divertissement sans pretention “… comme vous dites si bien… a su retenir tout mon intérêt ! Porté à-bras-le-corps par votre solide lecture ! Non que le texte soit faible… il peut se tenir debout tout seul… mais votre lecture lui donne bien de l ‘ élan ! La première fois que je vous ecoutais… enchanté d’ avoir fait votre connaissance !
    Drôle de détective ce William DOE ! Il n ‘ a pas besoin d’ enquêter ! Du premier coup d ‘ oeil… comme par révélation surnaturelle… il sait ! Tout son travail n’ est plus que de rassembler les preuves… et il le fait sans trop d ‘ efforts ! Pas un bien grand suspense donc… et pourtant on accroche… PONT-JEST étoffe ses histoires de considerations caustiques… ou goguenardes sur les moeurs des français et des américains… Tout particulièrement leurs pratiques judiciaires et spécialement le système de detention provisoire français… qui semble n ‘ avoir guère bougé… le pouvoir du juge d’ instruction… La morgue et les autopsies sont également présentes dans les trois histoires… un précurseur du terrifiant ” Necropolis “… de Herbert LIEBERMAN… dans les années 70… et de tous ses macabres prosélytes… ( Patricia CORNWELL … dont… au passage… je recommande l ‘ enquête sur Jack l’ Eventreur )…
    Très près des histoires policières de Emile GABORIAU dont le détective LECOQ est moins favorisé que ce William DOE… il lui faut enquêter dur !

    Merci pour ce… PONT-JEST !

  3. • • •More