The Queen of Spades par Irène Vlassova

La Dame de pique (Version 2)

« En longue procession, tous les invités à la cérémonie s’inclinèrent pour la dernière fois devant celle qui, depuis si longtemps, avait été un épouvantail pour leurs amusements. […]

À son tour, Hermann s’avança vers le tombeau. Il s’agenouilla un moment sur les dalles jonchées de branches de sapin. Puis il se leva, et, pâle comme la mort, il monta les degrés du catafalque et s’inclina quand tout à coup il lui sembla que la morte le regardait d’un air moqueur en clignant un œil. Hermann, d’un brusque mouvement, se rejeta en arrière et tomba à la renverse. »

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : Prosper Mérimée (1803-1870).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Références musicales :

Nikolai Rimsky-Korsakov (1844-1908), Scheherazade, Op. 35 – IV. Festival at Baghdad (European Archive, domaine public).

Livre ajouté le 23/11/2018.
Consulté ~7 904 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

13 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Hélène, très heureux que cette belle nouvelle vous plu !
    Je suis désolé de vous répondre aussi tardivement ; je n’avais pas vu votre message.
    Merci de vos encouragements et à bientôt 🙂

  2. Quel beau petit conte moral, rondement mené. Ce fût un plaisir.
    Mais ce plaisir ne serait pas, sans votre lecture parfaite.
    Merci Monsieur de l’Épine.

    Je vais visiter ce que vous avez encore à me conter.
    Il est des lecteurs qui attachent l’auditeur.

  3. Merci Bianca, c’est très aimable de penser à moi ! Mais j’ai déjà beaucoup de projets qui sont prévus, et je dois dire aussi qu’Eugène Onéguine ne fait pas partie de mes oeuvres préférées de cet auteur.
    Amicalement
    Vincent

  4. Merci Gaëlle, vous me faites vraiment beaucoup d’honneur. Le texte de Pouchkine a en lui-même une très grande intensité, avec sa simplicité, son ton direct et concret, très bien servis par la traduction de Mérimée. Vous m’encouragez à lire d’autres titres du même auteur !
    Merci à vous d’avoir pris le temps de me laisser ce petit mot.

  5. Merci pour cette lecture magistrale ! Votre voix rend incroyablement intense ce texte, et l’accompagnement musical renforce encore la dramaturgie. Bravo, vous êtes décidément, cher Vincent, un DDV d’exception à tout point de vue.

  6. “La Dame de pique” lue par M. Vincent de l’Epine, que demander de plus? Et merci au site de littérature audio de pouvoir, si j’ose dire, “récidiver le crime” (j’avoue volontiers ma culpabilité) en nous proposant deux lectures tout à fait magistrales!

  7. Merci à vous Daniell !
    Heureux que vous ayez apprécié cette belle histoire de Pouchkine, et aussi d’avoir su vous transmettre mon enthousiasme pour ce texte.
    La production d’un livre audio, même une nouvelle comme ici, me demande beaucoup de travail. Je produits donc à mon rythme, le but étant pour moi, avant tout, de ne pas perdre le plaisir de lire. J’attache aussi beaucoup d’importance à l’illustration musicale et cela faisait longtemps que je pensais à ce morceau de Rimsky-Korsakov pour illustrer cette nouvelle.
    Merci de vos encouragements, qui me sont très précieux.

  8. Quel suspens ! bien soutenu par la musique ;
    votre voix, la diction, les intonations : un précieux moment, merci M. de l’Epine.
    Je ne sais la somme de travail que représente ces enregistrements offerts mais vous y êtes trop rare.