Nuage Etymologie

Promenade étymologique

À l’instar des textes indo-européens, ce petit dialogue pédagogique improvisé n’avait pas de trace écrite. Pour vous remémorer le contenu, notez par exemple cette phrase :

« La fameuse fable de l’enfant et du professeur non aphasique fut préfacée par le feu prophète qui aimait les euphémismes et ne blasphémait jamais en invoquant la fatalité. »

Vous pouvez vous amuser à enrichir la liste française avec : affabulation, blasphématoire, prophétiser, fatidique, enfantillage, professionnel ou bien encore diffamer.

Découvrez ou redécouvrez cette Promenade étymologique, enrichie désormais de sa version texte, qui  vous permettra d’en bien comprendre toutes les subtilités…

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

La Machine à écrire, Leroy Anderson.

Livre audio ajouté le 04/08/2014.
Consulté ~24 867 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

37 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. C’est dommage que vous ne continuiez pas avec d’autres mots. Je serais intéressée dans l’étymologie des mots journal, journalisme, journalist. En attandant, nous vous souhaitons une vie longue et pleine d’énérgie.

  2. Merci René
    Rien à dire d’autre que génial
    Instructif, intéressant, attrayant.
    J’ai adoré !
    Encore merci !

  3. Bonjour monsieur Depasse,

    Je profite de ce début d’année pour vous remercier pour votre contribution au domaine public et vous féliciter pour la qualité de vos interprétations. Vos intonations et le ton employé sont authentiques est l on sent un amour du mot dans chacune de vos interprétations.

    merci encore et bonne année

  4. Toujours moi, enfin pour essayer de donner plus de détails. Le narrateur commente “intérieurement” ce qu’il pense du jeune homme, il le trouve bête. Je ne suis plus certain mais je crois que ça se passe dans paris.

  5. Bonjour René, ça n’a rien à voir mais je recherche un livre que tu as enregistré ici. Pas moyen de me souvenir du titre, je pense que l’époque se situe à peu près au XVIII ème sièce. là seule chose dont je me souviens c’est que le narrateur est dans une taverne ou un café, il dialogue avec un jeune (un peu stupide) au sujet des artistes médiocres et de leur place dans la société aux côtés des génies… c’est scène se trouve au début du livre, voila ça ne te diras peut être rien, mais au moins j’aurais essayé. (Ca fait longtemps que tu l’as enregistré je pense)

  6. • • •More