Marcel Proust

À l’ombre des jeunes filles en fleurs

P1, Chap. 01 – Autour de Mme Swann – À l’ombre des jeunes filles en fleurs (V2)

P1, Chap. 02 – Autour de Mme Swann – À l’ombre des jeunes filles en fleurs (V2)

P1, Chap. 03 – Autour de Mme Swann – À l’ombre des jeunes filles en fleurs (V2)

P1, Chap. 04 – Autour de Mme Swann – À l’ombre des jeunes filles en fleurs (V2)

P1, Chap. 05 – Autour de Mme Swann – À l’ombre des jeunes filles en fleurs (V2)

P1, Chap. 06 – Autour de Mme Swann – À l’ombre des jeunes filles en fleurs (V2)

P1, Chap. 07 – Autour de Mme Swann – À l’ombre des jeunes filles en fleurs (V2)

P1, Chap. 08 – Autour de Mme Swann – À l’ombre des jeunes filles en fleurs (V2)

P1, Chap. 09 – Autour de Mme Swann – À l’ombre des jeunes filles en fleurs (V2)

P1, Chap. 10 – Autour de Mme Swann – À l’ombre des jeunes filles en fleurs (V2)

• • •More

« Le bon lecteur est celui qui a du nez, tel un chien de chasse reniflant les indices et filant sa proie. » (Antoine Compagnon)

À l’ombre des jeunes filles en fleurs est le second volume de la Recherche. Il comprend deux parties : Autour de Mme Swann et Nom de pays : le pays.

Fidèles au conseil éclairé d’Antoine Compagnon, Max, mon teckel à poil dur, et moi abandonnons les fillettes en bourgeons et les haies d’aubépines du côté de chez Swann pour filer la petite bande des jeunes filles en fleurs.

Après de vaines battues entre lagerstroemias speciosas et ceanothus thyrsiflorus, nous quittons les Champs-Élysées et mettons notre cap olfactif sur le sanctuaire de la métaphore marine : le Grand Hôtel de Balbec.

La nuit venue, postés à l’affût sur la digue qui longe le palace, truffes fébrilement mais fermement collées à la vitre de la grande salle à manger*, et bientôt incapables de nous en détacher, nous sentons soudain les mille parfums de la petite bande des jeunes filles en fleurs surgir derrière nous avant de s’évanouir parmi les embruns marins des ténèbres… et de nous échapper.

* « immense et merveilleux aquarium devant la paroi de verre duquel la population ouvrière de Balbec, les pêcheurs et aussi les familles de petits bourgeois, invisibles dans l’ombre, s’écrasent au vitrage pour apercevoir, lentement balancée dans des remous d’or, la vie luxueuse de ces gens, aussi extraordinaire pour les pauvres que celle de poissons et de mollusques étranges »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Licence d'utilisation : CC BY : Attribution
Livre audio gratuit ajouté le 02/05/2022.
Consulté ~653

Lu par Jean-Pierre Baillot

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. JPB… MAX… Bonjour !
    Ce petit mot… que vous lirez… repus… à votre retour de Dijon… où une rassasiante journée vous attend encore ! Juste vous dire que j ‘ en ai terminé avec ” Le côté de GUERMANTES” et qu’ avant d ‘ aller perdre mon âme dans le glauque ” Sodome et Gomorrhe ” … je vais me rafraîchir à l’ ombre de votre lecture… ce ne sera jamais que la quatième que je fais de cet admirable livre ! Pour ce que je vous disais l ‘ autre jour de ma… très relative … ” deception “… à la lecture de ” Le côté de GUERMANTES “… il y a l’ ecrivain et il y a le lecteur ! Cette lecture exige de lui un esprit toujours en eveil… pas question de se laisser hypnotiser par le cours… enveloppant… de la phrase proustienne !
    Un grand et franc rire à la fin de ce volume… la scène où… trop c ‘ est trop ! … le Narrateur brise un par un les 8 reflets du haut de forme du baron de CHARLUS ! 😂😂😂… Desopilant !
    On sourit souvent chez PROUST… mais là !
    Cordial salut à tous deux…

  2. Votre célèbre… O… JPB !
    Et… RIMBAUD pour RIMBAUD… ” Ça dit ce que ça dit , littéralement et dans tous les sens “…
    Je pensais que vous attendriez les chrysanthèmes… vous avez choisi le muguet…