Contre l'obscurité

Contre l’obscurité

Proust a publié un dernier article dans La Revue blanche en 1896, Contre l’obscurité. Il y porte un regard critique sur la jeune génération de poètes qui l’entoure. Le seul qu’il tienne en estime est Anatole France. Il affirme par cet article son goût de la polémique en opposant littérature et philosophie. Pour lui, la littérature n’est pas une théorie reposant sur un système de pensée et à ce titre il fustige le Symbolisme, en ce qu’il est trop éloigné de la vie.
L’auteur est conscient de faire partie de cette jeune génération d’écrivains et s’amuse du fait qu’il n’a pas le recul d’un « monsieur de cinquante ans » pour les juger. Néanmoins il estime que ses propos ont d’autant plus de valeur que le jugement d’un « vieillard ».

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Frédéric Chopin, Piano sonata No. 2 in B flat minor, op. 35, III Marche funèbre : Lento, interprété par Alfred Cortot (1935, domaine public).

Livre audio ajouté le 20/04/2013.
Consulté ~10651

Lu par Tristiseult

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je cite:

    Néanmoins il estime que ses propos ont d’autant plus de valeur que le jugement d’un «vieillard».

    Il manque une dent à ce texte ou il en a une de trop. Je penche pour une de trop et je traduis par:

    Néanmoins il estime que ses propos ont autant de valeur que le jugement d’un «vieillard».

  2. You spoke like an angel, I immidiately fell in love with your voice, merci lady, I really want to be your friend, I am a student from Beijing institute of Technology. Merci beaucoup

  3. Merci d’avoir exhumé ce beau commentaire sur le symbolisme, dont j’ignorais l’existence. Amener à la claire lumière de conscience les vérités que nous signalent les séismes émotionnels qui nous sont propres et que, seul celui qui les ressent, est capable de déchiffrer : toute l’entreprise de” La Recherche du Temps Perdu” palpite, comme un germe, dans cet article.