Marcel Proust

Du côté de chez Swann

• • •More

Du côté de chez Swann est le premier volume de la Recherche.

« Un roman est comme une ville inconnue dans laquelle je déambule. Nous prenons connaissance de la littérature, d’un roman en particulier, en marchant, comme dans une ville où on est arrivé de nuit. Le bon lecteur est celui qui a du nez, tel un chien de chasse reniflant les indices et filant sa proie. » (Antoine Compagnon, professeur au Collège de France)

Je dédie cette lecture à Max, mon fidèle teckel à poil dur. J’espère ne pas avoir trop trahi les nombreux conseils qu’il m’a prodigués tout au long de l’enregistrement.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Licence d'utilisation : CC BY : Attribution
Livre audio gratuit ajouté le 27/11/2019.
Consulté ~20310

Lu par Jean-Pierre Baillot

Suggestions

80 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour monsieur Baillot,
    J’ai déjà écouté l’excellente lecture de ce texte par madame Monique Vincens.
    Dépendant de mon humeur, je choisis ou une voix féminine, ou une voix masculine.
    Votre belle voix grave me plaît beaucoup: chantez-vous ?
    Vous seriez un bel atout dans une chorale (⏓o⏓) .
    Un grand merci pour ces bons moments🌸

    1. Non vous ne me ferez pas chanter, Lïat.
      J’ai abandonné cette activité de bonne heure après qu’un prof de musique m’eût fait savoir que j’avais “une belle voix… sauf quand je chantais”.
      C’était avant l’avénement de la pédagogie positive !

  2. JPB… Bonjour ! sur cet espace retrouvé…
    J ‘ aime votre lecture… mais… conseillé par MAX… vous saviez où mettre votre voix… Un seul… léger reproche… cette tendance à laisser retomber la phrase sur un ton… un peu narquois… l’ air de dire… ” Oh ! Que me dites-vous là ! “…
    Vous savez quoi ? Quelque chose en vous… me fait penser à… Philippe NOIRET ! Français… comme on n ‘ en fait plus ! Ça a beaucoup de charme pour moi … 😉…
    Je vous laisse là… car je tape en aveugle… sans voir la page… qui ne s’ affiche pas *!
    Tout à l ‘ heure… elle est partie… sitôt mon bonjour…
    Vais essayer de voir l’ origine de ce pataquès… Bonne journée à vous… et a votre fidele conseiller…

  3. Gardez l ‘ axolotl… je ne le mérite pas !
    C’ est Bd HAUSSMANN que la Rencontre se fit.

    Un bref @ CLARYSSANDRE… avec votre permission…
    CLARYSSANDRE… Bonjour !
    Sur la même chaîne radio qui a diffusé le temoignage de COCTEAU… cherchez dans l ‘ emission ” Les grandes traversées”… ” La grande traversée Celeste ALBARET… vous pourrez y entendre une dizaine d’ heures des 49 retrouvées ( il n ‘ y a pas si longtemps d’ ailleurs ) des entretiens avec Georges BELMONT qui ont donné naissance au livre . Un pur regal !!!
    N ‘ est-ce pas JPB ?!

  4. … et l ‘ axolotl dans son sac plastique
    que j’ ai gagné haut la main… vous me l ‘ envoyez quand ?
    ( peut-être avez-vous connu ça… les poissons rouges qu’ on gagnait aux jeux des kermesses paroissiales ? ) ( des tortues aussi… Ah ! ma CAROLINE !)…

  5. … 5 prenoms ! 3 de mon côté… pas un de commun ! Perdu !

    Mais si votre grand-mère s ‘ appelait ALBERTINE…
    … ma Maman etait une… MADELEINE…

  6. Sacré JPB ! Pantois vous me laissez !
    ( dans le sens le plus proche de l ‘ etymologie )

    Sacré vieux grognard de la garde proustienne !

    Vive LE NARRATEUR !

    Ps…

    Il y a un certain nombre d ‘ années… ” Rance Culture ” a consacré tout un week-end à la lecture de passages de La Recherche… 60 lecteurs pendant
    10 heures ! Des connus des inconnus…
    aujourd’ hui que j ‘ ai le grand plaisir de vous ” connaître “… je me dis que vous deviez certainement en être… sinon quelle occasion manquée !
    Savez-vous que j’ ai beaucoup d ‘ affection pour les… ” idolâtres”! TADIÉ-PROUST… BOHRER-RIMBAUD… le nom m’ echappe de celui qui a consacré toute son existence à Alexandre DUMAS…
    etc… etc… Je trouve ça très touchant… Tous des CELESTE !

  7. … peu ïmporte d ‘ aïlleurs… je pense que LIAT a dït ALFRED ou GEOFFROY comme elle auraït dït FÏRMÏN ou VALENTÏN… le coeur de son propos etaït… ” pourquoï pas…
    UN… UN… ”
    Le sourcïl froncé d’ une femïnïste pïcotée…

  8. • • •More