Marcel Proust

Du côté de chez Swann (Version 2)

Du côté de chez Swann est le premier volume de la Recherche.

« Un roman est comme une ville inconnue dans laquelle je déambule. Nous prenons connaissance de la littérature, d’un roman en particulier, en marchant, comme dans une ville où on est arrivé de nuit. Le bon lecteur est celui qui a du nez, tel un chien de chasse reniflant les indices et filant sa proie. » (Antoine Compagnon, professeur au Collège de France)

Je dédie cette lecture à Max, mon fidèle teckel à poil dur. J’espère ne pas avoir trop trahi les nombreux conseils qu’il m’a prodigués tout au long de l’enregistrement.

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : CC BY : Attribution

Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Livre ajouté le 27/11/2019.
Consulté ~19 386 fois

Lu par Jean-Pierre Baillot

Suggestions

99 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    1. Ah la la ! Allez-voir du côté de ” À l ‘ ombre des jeunes filles en fleurs “… je me suis trompé de page …
      Je peux ajouter ici que le viager est un jeu dangereux autorisé par la Loi… Le credirentier qui voit ses jours se prolonger au-delà même de ses esperances… commence à se mettre martel en tête au sujet de son debirentier… et s ‘ il lui venait l’ idée de… Quant au debirentier… des la mort de son creancier… tous les regards suspicieux se tournent vers lui…
      Réservé aux amateurs de sensations fortes !

  1. Bonjour monsieur Baillot,
    J’ai déjà écouté l’excellente lecture de ce texte par madame Monique Vincens.
    Dépendant de mon humeur, je choisis ou une voix féminine, ou une voix masculine.
    Votre belle voix grave me plaît beaucoup: chantez-vous ?
    Vous seriez un bel atout dans une chorale (⏓o⏓) .
    Un grand merci pour ces bons moments🌸

    1. Non vous ne me ferez pas chanter, Lïat.
      J’ai abandonné cette activité de bonne heure après qu’un prof de musique m’eût fait savoir que j’avais “une belle voix… sauf quand je chantais”.
      C’était avant l’avénement de la pédagogie positive !

  2. JPB… Bonjour ! sur cet espace retrouvé…
    J ‘ aime votre lecture… mais… conseillé par MAX… vous saviez où mettre votre voix… Un seul… léger reproche… cette tendance à laisser retomber la phrase sur un ton… un peu narquois… l’ air de dire… ” Oh ! Que me dites-vous là ! “…
    Vous savez quoi ? Quelque chose en vous… me fait penser à… Philippe NOIRET ! Français… comme on n ‘ en fait plus ! Ça a beaucoup de charme pour moi … 😉…
    Je vous laisse là… car je tape en aveugle… sans voir la page… qui ne s’ affiche pas *!
    Tout à l ‘ heure… elle est partie… sitôt mon bonjour…
    Vais essayer de voir l’ origine de ce pataquès… Bonne journée à vous… et a votre fidele conseiller…

  3. … et gardez vos oreilles bien ouvertes aussi !
    Ces paroles captées par hasard ont été longtemps pour moi une parfaite jouissance… La Vie !
    Dans sa perpétuelle création… Le jaillissement d ‘ une source !
    Je n ‘ ai aucun mal à partager votre…
    ” It made my day “…

  4. … du coup… je pense à Jack KEROUAC… ” TI-JEAN “… qui a une niche bien chaude… là… dans mon coeur… D ‘ ascendance quebecoise et bretonne… Enfin… il est en paix maintenant..

    Au fait… j’ ai écouté plusieurs lectures de ” Le vaisseau d ‘ or ” de NELLIGAN… Un beau poème…
    frappé au coin de l’ adolescence… Sa mise en musique dans l ‘ opéra ne m ‘ a pas séduit…
    et la voix de ce ténor… non plus… Agressive je trouve… Pas vous ?

    Bonne virée !

  5. Gardez l ‘ axolotl… je ne le mérite pas !
    C’ est Bd HAUSSMANN que la Rencontre se fit.

    Un bref @ CLARYSSANDRE… avec votre permission…
    CLARYSSANDRE… Bonjour !
    Sur la même chaîne radio qui a diffusé le temoignage de COCTEAU… cherchez dans l ‘ emission ” Les grandes traversées”… ” La grande traversée Celeste ALBARET… vous pourrez y entendre une dizaine d’ heures des 49 retrouvées ( il n ‘ y a pas si longtemps d’ ailleurs ) des entretiens avec Georges BELMONT qui ont donné naissance au livre . Un pur regal !!!
    N ‘ est-ce pas JPB ?!

  6. … et l ‘ axolotl dans son sac plastique
    que j’ ai gagné haut la main… vous me l ‘ envoyez quand ?
    ( peut-être avez-vous connu ça… les poissons rouges qu’ on gagnait aux jeux des kermesses paroissiales ? ) ( des tortues aussi… Ah ! ma CAROLINE !)…

  7. … 5 prenoms ! 3 de mon côté… pas un de commun ! Perdu !

    Mais si votre grand-mère s ‘ appelait ALBERTINE…
    … ma Maman etait une… MADELEINE…

  8. Sacré JPB ! Pantois vous me laissez !
    ( dans le sens le plus proche de l ‘ etymologie )

    Sacré vieux grognard de la garde proustienne !

    Vive LE NARRATEUR !

    Ps…

    Il y a un certain nombre d ‘ années… ” Rance Culture ” a consacré tout un week-end à la lecture de passages de La Recherche… 60 lecteurs pendant
    10 heures ! Des connus des inconnus…
    aujourd’ hui que j ‘ ai le grand plaisir de vous ” connaître “… je me dis que vous deviez certainement en être… sinon quelle occasion manquée !
    Savez-vous que j’ ai beaucoup d ‘ affection pour les… ” idolâtres”! TADIÉ-PROUST… BOHRER-RIMBAUD… le nom m’ echappe de celui qui a consacré toute son existence à Alexandre DUMAS…
    etc… etc… Je trouve ça très touchant… Tous des CELESTE !

  9. … peu ïmporte d ‘ aïlleurs… je pense que LIAT a dït ALFRED ou GEOFFROY comme elle auraït dït FÏRMÏN ou VALENTÏN… le coeur de son propos etaït… ” pourquoï pas…
    UN… UN… ”
    Le sourcïl froncé d’ une femïnïste pïcotée…

  10. Bonjour à l ‘” Ardente Chapelle de l’ Immarcescible Madeleine “!

    Un peu taquin… le mantra d ‘ hier… et maintenant cette adresse…
    Vis à vis de moi-même aussi !
    En n ‘ ayant jamais lu encore que “Du côté de chez SWANN “… mais lu des centaines d ‘ articles dans journaux magazines revues… entendu écouté des dizaines d ‘ emissions à la radio… vu des dizaines de documentaires à la télé ou ailleurs… je trouve PROUST… tout à fait mon genre !

    @ CLARYSSANDRE… Bonjour…
    Coïncidence… j ‘ avais vu ce temoignage de COCTEAU juste quelques jours avant… vraiment singulier notre cher MARCEL !

    @ LUCIA… Hum… pourquoi en amblystomes ?
    En clones de MARCEL… tout simplement !

    @ÏTREMA… euh…
    Quand je sais pas… j’ ai pas honte de demander… O. K. pour ALFRED… tout à fait le genre de MARCEL mais MARCEL n ‘ etait pas le genre d’ ALFRED ! ( un couplet à rajouter aux ” Histoire d ‘ A des Rita Mitsouko !)…
    Mais GEOFFROY ? Le domestique de DESCARTES ?

    Mon salut à tous…

  11. … Ah ! Non mais !
    Oui… PROUST- CELESTE… une des plus belles histoires d ‘ amour que j’ ai jamais lues…

    @ ÏTREMA…

    À propos de domestiques… connaissez-vous Robert WALSER ?

  12. … mais la rencontre PROUST – CELESTE… quelle magnifique histoire !… devait avoir lieu !

    Le BOUDDHA se saisit d ‘ un morceau de craie rouge et, traçant un cercle, déclara :
    ” Si des hommes, même s’ ils s ‘ ignorent, doivent se retrouver un jour, tout peut arriver à chacun d’ entre eux,, et ils peuvent suivre des chemins divergents, au jour dit, inexorablement, ils seront réunis dans le cercle rouge “…
    Ainsi… a mes yeux… la rencontre PROUST-CELESTE! Une histoire cousue de fil blanc !

    Ps MELVILLE a mis cette citation en exergue
    de son film” Le cercle rouge “…

  13. @ ÏTREMA ( je vous ai rebaptisée ainsi )…

    Mes hommages du matin … valeureuse étudiante que rien n ‘ effraie ! ( à part NIETZSCHE )… mais… vous ne dormez pas encore ? Ou serait-ce que vous êtes déjà levée ? Un domestique ? Ce n ‘ est pas mon genre… il leur manque un je ne sais quoi… ou ils ont un je sais très bien quoi en plus ! Non non… une CÉLESTE !

  14. Spoiler de JPB ! Petit bout par petit bout vous racontez tout ! Alors que vous savez que je suis sur le point de partir dans cette vaste exploration de ” À la recherche du temps perdu “… Sur le point oui ! J ‘ ai fait table… de nuit… rase ! Il n’ y a plus sur elle que le gros volume de 2500 pages de l ‘ edition ” Quarto “… Pas le moindre bla bla autour… Le texte seul… que je vais lire les yeux dans les yeux… et les yeux de PROUST sont si… si je m’ y noie… tant pis !
    Pour tout vous dire… il me manque une CELESTE qui me dechargerait des tâches domestiques pour que je puisse lire comme PROUST a écrit… sans quitter la chambre ! Enfin… j ‘ ai fait tapisser les murs de liège et fait provision de poudres à fumigations… c’ est toujours ça…

  15. Peu de corgis chez Proust, mais un bel aquarium pour axolotls !

    « Et le soir ils ne dînaient pas à l’hôtel où, les sources électriques faisant sourdre à flots la lumière dans la grande salle à manger, celle-ci devenait comme un immense et merveilleux aquarium devant la paroi de verre duquel la population ouvrière de Balbec, les pêcheurs et aussi les familles de petits bourgeois, invisibles dans l’ombre, s’écrasaient au vitrage pour apercevoir, lentement balancée dans des remous d’or la vie luxueuse de ces gens, aussi extraordinaire pour les pauvres que celle de poissons et de mollusques étranges : (une grande question sociale, de savoir si la paroi de verre protégera toujours le festin des bêtes merveilleuses et si les gens obscurs qui regardent avidement dans la nuit ne viendront pas les cueillir dans leur aquarium et les manger). En attendant peut-être parmi la foule arrêtée et confondue dans la nuit, y avait-il quelque écrivain, quelque amateur d’ichtyologie humaine, qui, regardant les mâchoires de vieux monstres féminins se refermer sur un morceau de nourriture engloutie, se complaisait à classer ceux-ci par race, par caractères innés et aussi par ces caractères acquis qui font qu’une vieille dame serbe dont l’appendice buccal est d’un grand poisson de mer, parce que depuis son enfance elle vit dans les eaux douces du faubourg Saint-Germain, mange la salade comme une La Rochefoucauld ». (A l’ombre des jeunes filles en fleurs)

  16. • • •More