Claude Monet - Le Déjeuner sur l'herbe (Détail)

La Fin de la jalousie

Profondément épris de Françoise Seaunes, Honoré de Tenvres s’émeut sans cesse de cet amour passionné et tendre. Mais il se trouve brutalement plongé dans les tourments de la jalousie et du doute. Sa vie s’en trouve bouleversée, jusqu’à son dernier jour.
Cette nouvelle, extraite du recueil Les Plaisirs et les jours publié en 1896, annonce les plus belles pages d’À la recherche du temps perdu.
La lecture est accompagnée des Gymnopédies d’Erik Satie.

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : CC BY-NC-SA : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions

Références musicales :

Erik Satie, Gymnopédies, interprétées par Prodigal Procastinator (piano) et Peter J (harpe) (licence Cc-By-Nc-Sa-3.0 / domaine public).

Bruitages extraits de Universal-Soundbank.

Livre ajouté le 19/03/2017.
Consulté ~7 358 fois

Lu par Gaëlle

Suggestions

13 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci à vous, Jean, pour votre retour. Plus que le nombre de vues ou de petits cœurs, ce sont bien les commentaires de celles et ceux qui m’ont écoutée qui me motivent à poursuivre, comme tous les DDV.

  2. Merci Gaëlle pour cette lecture que j’ai écoutée dans la foulée avec LE BRAZ et AHIKAR.
    Merci de continuer à nous faire découvrir ces lectures.

  3. … relisant , puisque je l ‘ ai sous les yeux , mon billet d ‘ hier , il m ‘ apparaît que je dois en préciser les premières lignes pour leur ôter ce côté un peu … dédaigneux qu ‘ elles peuvent donner l ‘ air d ‘ avoir, ne croyez-vous pas ?

  4. … j ‘ ai réécouté … le texte , sa lecture … j ‘ai été plus profondément touché … Marcel PROUST … on a envie de dire MARCEL … cher MARCEL … C ‘ est bien lui … avec cette conscience si aiguë de la distance entre les êtres… ( les petites touches de la poignante musique de SATIE sont une belle inspiration , GAËLLE ) … avec cette part glauque de sa nature aussi … le voyeur , qui n ‘ est sans doute que le revers de son ” VOIR “…
    Bien d ‘ autres choses à relever dans ce court texte … ( le sens donné à l ‘ accident et à celui de C…. le corps , ce boulet auquel nous sommes enchaînés … ) …

    Merci , GAËLLE , pour cette tres belle découverte…

  5. GAËLLE… Bonjour

    Un texte qui pendant un long temps semble n ‘ être qu ‘ une de ces analyses psychologiques qui ne vont pas plus profond que les illusions du ” je ” et puis … et puis cette fin … où le titre prend tout son sens !(PROUST avant PROUST, mais déjà PROUST ! Il faut se méfier de lui !

  6. Quel texte extraordinaire… Merci Gaëlle de cette belle lecture si claire
    si fine si forte
    elisabeth

  7. Bien chère Gaëlle,

    Merci pour cette lecture jubilatoire! Tu as restitué avec un naturel désarmant la langue de Proust. C’est un vrai talent. J’attends avec impatience la prochaine lecture.

    Nadia