Titania 2.0.

À Paris, au 22ème siècle, dans une société ultra-libérale où tout se vend, et sur fond de réalités virtuelles, la dernière « mode » est la construction personnelle. Titania est l’un des multiples noms d’une jeune adepte de cet art : tout en elle est artificiel et modifié. La nouvelle raconte la brève histoire d’amour entre un poète en deuil, un peu rétrograde, et cette insaisissable créature.

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Illustration : Photographie : Nathalie Makour, avec son aimable autorisation.

Licence d'utilisation : CC BY-NC-ND : Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification

Références musicales :

Erik Satie, Gnossienne n°3, interprété par Pauline Pucciano.

Livre ajouté le 02/04/2015.
Consulté ~15 656 fois

Lu par Pauline Pucciano

Suggestions

43 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Olivier et merci pour votre commentaire… Pardonnez-moi, mais j’avoue ne pas bien comprendre votre question : voulez-vous connaître les oeuvres auxquelles je me réfère, en un mot, mes lectures ? ou bien les oeuvres que j’ai écrites ?

  2. Bonjour .tout d’abord bravo et merci pour ces magnifiques histoires . Je souhaites savoir quelles sont vos oeuvres de références. Bonne continuation et encore merci

  3. En flânant dans la librairie où j’ai mes habitudes, j’ai vu aujourd’hui votre nom sur un livre : Titania 3.0 et Titania 4.0 ! Je n’ai pas encore écouté le 2.0 mais j’ai été vraiment heureuse de voir que vous aviez trouvé un éditeur, surtout un grand comme Magnard. Je vous félicite chaudement ! Bravo ! J’espère qu’Albâtre pourra connaître le même sort.

  4. c est moi qui vous remercie et vraiment desolée pour les fautes qui me sautent aux yeux maintenant que je vois ce message en taille plus visible et lisible !!!
    on ne s improvise pas ecrivain !…
    je voulais aussi vous dire que par l ecoute des 3 tomes d Albatre j ai adorée etre un peu aupres de vous tout la bas sous les tropiques avec le doux chant des oiseaux en fond sonore c etait un peu comme si les oiseaux lumieres existaient vraiment !!!

  5. bonjour Pauline
    il y a deja quelque temps que je pensais vous ecrire,et ma petite balade de l instant sur le site m y a encouragée …
    je voulais le faire directement sur votre site perso mais le hasard en a decidé autrement,peu importe d ailleurs !
    je suis comme tous ces audiolecteurs ferue de cette forme d approche litterraire pour peu que l auteur,le sujet m interpelent mais je ne neglige jamais un test d ecoute avant de me decider car lire est chez moi une passion devorante et avec le livre audio j elargie mon horizon,je decouvre plus d auteurs, mais pas sans un choix concerté,ilfaut que le lecteur ai une voix que je sois prete a suivre dans les meadre du recit !!!
    J ai ,il y a quelques mois ,tenté un essai avec la cite d Albatre meme si l auteur ,vous biensur ,m etait inconnue ,car j ai tout de suite accroché a votre voix et votre diction ,l accroche est devenue presque une addiction tant pour l histoire si originale,votre ecriture et votre univers,meme s il y a parfois quelques repetitions de vocabulaire,je voulais vous feliciter et vous remercier ,car non seulement vous avez un vrai talent litteraire mais vous etes d une generosite rare !
    Dans la logique des choses j ai poursuivi avec Titania et je suis heureuse que vous ayez ete reconnue comme l ecrivain que vous etes ;ce livre court est un enchantement,bravo!
    Je vais d ailleurs vous faire de la pub aupres des mediatheques ques je frequente,vous le meritez .Maintenant il me reste a poursuivre les decouvertes avec vous puisqu il y a encore tout plein de livre lu par vous que je n ai pas eu le loisir d avoir entre les mains !
    Continuez a nous enchanter et bonne chance en tant qu auteur !!!

  6. Ô mais loin de moi l’idée de vous commander… 😉
    Bonne parenthèse à vous et au plaisir de vous retrouver quand celle-ci sera finie 🙂
    Par contre, bien que pressé de vous écouter à nouveau, je n’irai pas jusqu’à dire: “vivement l’automne” car d’ici là j’espère bien qu’il y aura pleins d’autres plaisir 🙂
    Bien à vous,
    Portez vous bien,
    Vive la vie et au plaisir de me replonger dans votre univers…
    🙂

  7. Ma rareté sur le site n’a rien à voir avec mes activités littéraires… mais est due, cette année, à une parenthèse professionnelle particulièrement agitée. J’espère être de nouveau opérationnelle dès l’automne et reprendre le rythme de mes lectures bien-aimées… Amitiés à vous, Trollus !

  8. Et bien, une fois n’étant pas coutume, je viens quand même vous souhaiter bonne chance et bonne suite!
    Cela dit, maintenant que vous passez chez des éditeurs etc. j’espère et nous espérons tous que votre voix et vos histoires magnifiques continueront à nous bercer les oreilles de temps à autre 🙂

  9. Une fois n’est pas coutume, je profite de cet espace pour donner rendez-vous à mes auditeurs, le samedi 19 mars à 19h à la librairie Le Comptoir des Mots, à Paris… pour le lancement en librairie de Titania 2.0.

  10. Merci Colin… Comme j’ai enrichi le texte, dans le cadre de la publication, je vais probablement réenregistrer le livre audio… Alors si vous avez des suggestions pour la musique, n’hésitez pas !

  11. Bonjour,

    Merci pour cette lecture ,ce texte m’a fait rêvé juste un tout petit reproche , la musique n’est pas assez aérienne ,mais ce n’est que mon humble avis .

  12. Ah, bravo Pauline ! Ce prix est tout à fait mérité, et j’espère que de nombreux nouveaux lecteurs vont découvrir vos écrits (et
    peut-être du coup votre voix aussi, les deux valent d’être connus 🙂 J’ai écouté tout récemment “Julie ou la nouvelle Héloïse”, où vous êtes une Julie particulièrement convaincante et touchante.
    Dites-nous quand votre livre sera disponible en librairie, je ferai un petit billet sur mon blog (même si je n’y écris pas beaucoup en ce moment)

  13. Toutes mes félicitations, chère Pauline, pour ce prix! Vos beaux textes et votre interprétation le méritaient largement.

    Merci pour votre générosité : ces lectures sont un vrai plaisir pour tous les audio lecteurs de L.A. et le site s’est enrichi grâce à vous!

    Amicalement
    Cocotte

  14. Bravo à vous, chère Pauline !
    Si on vous a donné ce prix, c’est que vous le
    méritez !
    C’est une signe d’intelligence et de générosité
    que de partager les fruits de son talent !

    Bravo !

  15. J’ai la joie de vous annoncer que Titania 2.0. va naître sur papier ( et aussi en anglais)… J’ai en effet gagné le Grand Prix de la Journée du Manuscrit. J’avais cependant précisé que je souhaitais que les versions audio et numérique demeurent gratuites et restent sur le site… Merci à tous les auditeurs qui m’ont encouragée à continuer à écrire !

  16. Lancez-vous, Cécile ! Je suis heureuse de vous avoir inspiré la confiance et l’envie d’écrire…

  17. Bonjour,
    Ayant découvert par hasard votre livre audio Albâtre que j’ai beaucoup aimé, je me suis encore régalée à lire Titania…je suis admirative de vos créations et attends avec une impatience joyeuse la suite des aventures de la Cité d’Albâtre. Bravo! vous êtes un exemple pour moi qui hésite à me lancer dans l’écriture, cela me donne confiance. Je suis très fan de l’univers de science fiction.

  18. Je ne sais quelle est votre langue maternelle, mais j’aimerais la parler comme vous parlez le français ! Merci du fond du coeur, Ragi, c’est vraiment merveilleux d’avoir des audio-lecteurs presque à l’autre bout de la Terre…

  19. Chère Pauline,

    Je suis condamné à écouter plutôt que lire car je suis malvoyant !

    Je suis de l’inde, je tombe amoureux de la littérature française. Ma langue française est loin d’être parfait. Elle n’est pas ma langue maternelle.

    Habituellement je préfère la littérature ancienne. Tout à fait par hasard j’écoute une jolie voix : Pauline Pucciano un extrait d’un livre contemporain : Titania 2.0 !

    Quel « love story » !! Bravo Pauline !!

    Continuez à me faire rêver.

  20. Chère Hirondelle, votre interêt me fait très plaisir… Non, il n’y a pour le moment pas de suite à l’Archipel… Je ne l’exclus pas, car c’est univers “paranoïaque ” intéressant, mais il me faut d’abord finir Albâtre !

  21. Bonjour,
    Y a-t-il une suite à l’Archipel ?
    (comme vous voyez je vais de mon mieux pour ne pas devenir HR… heureusement que vos publications sont là pour me retenir !)
    🙂

  22. J’espere bénéficier de toute votre indulgence pour le piano qui n’est pas ma spécialité… 🙂 Merci Hirondelle !

  23. Bonjour Madame Pucciano,

    Cette écoute fut une fois de plus un vrai moment de plaisir !

    Avec, en même temps, comme avec Albâtre, un malaise terrible en reconnaissant, non pas un futur possible mais bien une réalité actuelle… Et, en même temps, un petit parfum de Robida.

    Et c’est sympa, ces petits morceaux de piano joués par l’auteur et donneuse de voix !

    Merci encore.

  24. Avec un peu de retard mais beaucoup de chaleur, merci, cher Trollus ! Vos commentaires généreux sont de ceux qui apaisent les doutes, et c’est un don précieux…

  25. Salutations,
    Voici que je viens d’écouté et de prendre mon pied à l’écoute de cette histoire.
    Que dire…?
    Je n’ai pas eu le loisir de l’écouter d’une traite, c’est dommage, mais bien heureux car cela m’a permis de faire durer le plaisir.
    Ensuite, plus je me plonge récit après récits dans votre univers, plus j’y accroche. Si je vous écoute, c’est bien certainement que j’ai accroché dès le début, mais la joie de vous écouter grandis encore.
    Une voix calme, pausée, mais surtout une plume et un maniement des mots, des émotions comme des situations et beaucoup d’imagination.
    Bref, beaucoup de plaisir.

    Critique : bha… Trop court, beaucoup trop court !!! L’histoire est complète certes. La fin est bonne, mais que j’eus aimé à prolonger l’écoute de cet univers.
    Une ou deux petite erreur(s) de prononciation due à une lectrice trop plongée dans sa lecture et sans aucune incidence si ce n’est me faire me demander si vous n’êtes pas aussi accrochée à votre lecture que moi pris dans l’écoute.

    Donc, au final, vous avez atteints votre but si celui-ci était de faire voyager un auditeur et de le transporter dans l’oubli du temps présent vers un univers par vous créé. Atteints aussi si le but était de faire rêver tout en donnant l’envie de réfléchir sur les devenirs possible de notre société.
    Atteints encore une fois car j’attends avec ‘’impatience’’ votre prochaine lecture.

    En vous remerciant et en vous souhaitant une bonne et heureuse continuation (tant humaine que littéraire). 🙂
    Auditivement votre,
    Trollus

  26. quel beau sujet! voilà Jules Verne au féminin et que la lecture était douce à entendre! merci Mme Pucciano

  27. Bonjour,
    Je ne sais ce que mon petit doigt vient faire là dedans, mais il me souffle à l’oreille que je vais apprécier cette lecture.