Titania 4.0

Suite et fin de Titania 3.0, roman jeunesse SF.

Titania, l’icône du Self-Art, Jan, le poète libertaire et Mytho, le HR ingénieux, organisent et réalisent leur vengeance médiatique contre les grandes corporations qui leur ont tout volé…

Avec l’aimable autorisation des éditions LEN.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Anthony L., Titania Song.

Livre ajouté le 28/11/2019.
Consulté ~6 394 fois

Lu par Pauline Pucciano

Suggestions

19 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Edwige, vous êtes bien aimable… J’ai un livre qui sort en librairie fin août, et je suis en train d’écrire le premier tome d’une nouvelle trilogie – mais ce ne sera pas pour tout de suite !

  2. Chère Pauline, j’adore ce que vous écrivez, racontez, d’autres histoires à venir ? Mille mercis. Edwige

  3. Coucou Pauline… Petite information… une nouvelle lectrice de votre tome 2 de Titania… ma mère en a pris connaissance (après le tome un bien entendu)… mais sur papier…
    … voyez-vous… avec vous… elle se met à la science-fiction… que pourtant elle fréquente assez peu…
    très belle journée…
    Carole

  4. Merci ma chère Pauline pour ces précisions. En définitive, cela me donne envie d’écouter la version d’origine… bravo pour votre capacité d’adaptation (adapter un sujet à un public différent)…
    très bonne continuation… en écriture…

  5. Chère Carole, je vous remercie pour votre grand appétit d’écoute, et pour vos commentaires toujours si positifs. Parfois, je ne suis pas d’accord avec l’étiquette “jeunesse”, mais ici, j’ai vraiment réécrit ma nouvelle d’origine, plus sombre et plus individualiste, dans les directions attendues par cette catégorie éditoriale… Comme vous dites : l’optimisme, le côté engagement politique, mais aussi le jeune âge des personnages, les scènes d’action… Il n’y avait pas tout ça au départ.

  6. Bonjour Pauline,
    j’ai terminé d’écouter !
    Ainsi donc, il est mentionné quelque part que « Titania 3.0 » et « Titania 4.0 » sont des romans « romans–jeunesse ». Je ne m’en suis pas franchement rendu compte. Ou Alexandre Dumas et Jules Verne sont aussi des livres pour la jeunesse (certes…).
    A part les classiques (comme « 1984 » que justement je redécouvre par votre intermédiaire et celle de Vincent de l’Epine) , je ne lis pas de science-fiction. !. Mais vous étiez l’auteur. Et j’y suis allée. Je répète ce que je vous ai déjà écrit pour « Titania 3.0 » : je trouve ce livre tonique. Il me réveille et me réjouit. Je respire de l’oxygène. (Est-ce cela la « littérature jeunesse » qui fournit ainsi cette respiration vivifiante ?)
    Quelle inspiration, imagination, vision du monde (le nôtre, poussé seulement un peu plus loin, que ce qu’il est à l’heure actuelle), vision politique donc aussi sans doute (la résistance et l’action collective peuvent être efficaces). Et là encore, l’optimisme est aussi peut-etre l’une des caractéristiques de la littérature destinée aux plus jeunes.
    J’étais triste quand le livre s’est arrêté. Titania, mito , et Jean allaient cesser de m’accompagner , cesser de m’amuser et de m’intriguer.
    Et aussi un grand merci pour votre gentillesse qui vous conduit à répondre systématiquement à chacun !
    … Jusqu’à la prochaine « écoute »…

  7. Merci à vous, Natty… Il n’est pas prévu de suite pour Titania, mais d’autres livres sont en préparation !

  8. Je viens de dévorer entre guillemets, ce deuxième livre de titania…Merci à son auteur…à très bientôt… j’espère de tout coeur pour titania 5.0 …ce pourrait être une superbe serie de science.

  9. Quel bonheur, Delphine, de commencer l’année avec un si beau commentaire ! Merci du fond du coeur.

  10. Merci mille fois madame Pucciano
    Vos romans sont des merveilles qui nous plongent en quelques lignes dans des mondes imaginaires mais si réels à la fois.
    Je dévore tout ce que vous publiez. J’ai adoré la cité d’albâtre et aussi plusieurs de vos nouvelles. La transformation de titania de nouvelles en roman est une pépite. Sans oublier parradict qui m’a totalement retournée, en espérant une suite, je vous remercie pour votre talent et la générosité avec laquelle vous le partagez.

  11. Je me rends compte que je ne vous ai pas remerciées pour vos gentils commentaires… Il n’est pas trop tard pour bien faire : merci à vous !

  12. Merci beaucoup pour ce nouvel opus. J’aime beaucoup comment, mine de rien et avec votre belle voix douce, vous dénoncez assez bien les dérives de ce monde… sans oublier la poésie pour autant 🙂