René Bazin (1905)

De toute son âme

• • •More

La lumière de la Loire, présente et vivante à travers ce roman, contraste avec les pages sombres et réalistes de multiples cadres de vie d’hommes et de femmes, autour des années 1880. Or, ce poids si lourd de douleurs physiques et morales est allégé, voire supprimé, par la féminité rayonnante d’Henriette qui, rentrée chez elle, écrivit sur le cahier gris cette seule ligne : « De toute son âme ! » René Bazin exprime ici, comme dans toute son œuvre littéraire, son affirmation de la place essentielle de la femme dans la Cité et la force entraînante de son action face au mal. L’écrivain, observateur-peintre, nous fait revivre l’ardente quête, en cette fin du XlXe siècle, du monde ouvrier pour atténuer sa lourde peine. « Henriette Madiot » – premier titre retenu par l’auteur de ce roman social – rayonne de lumière et de joie profonde car son âme n’est qu’offrande et rédemption.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

René Bazin (1905).

Livre audio gratuit ajouté le 08/03/2017.
Consulté ~7145

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

20 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chère Origan, pour vous répondre simplement je dirais que, comme pour beaucoup de choses, il vaut mieux avoir un don et, surtout, le cultiver. Pour ma part, j’ai commencé avec Pomme d’api et Martine pour mes filles… De ce temps date ma passion pour la lecture audio.
    Par ailleurs, vu votre fidélité, je me dois de vous faire savoir que depuis une quinzaine de jours, mes nouvelles lectures sont publiées ici :
    https://www.audiocite.net/recherche.php?lecteur=Daniel Luttringer
    A bientôt !

  2. Ce que je connais de Daniel Luttringer, c’est sa voix agréable, sa capacité à lire et à respirer, à rythmer les phrases en me donnant l’impression d’une grande aisance. Je ne sais pas si lire à haute voix s’apprend, mais je m’y suis “cassé le nez” en essayant… Je trouve aussi les commentaires de D.L. fluides et amicaux. Merci à lui pour la lecture de ce roman très troublant pour moi.

  3. Il est étrange que Lyse (tout court) ait écrit çà. Vous, mes amis, savez que cela ne me correspond pas. J’ai envie de supposer que son acception du mot “ego” est erronée…

  4. Bonjour !

    Je suis tentée de faire une suggestion concernant les commentaires que nous laissons sur L.A.

    Il me semble que ce serait plus sympathique si l’on
    utilisait la formule privée pour faire part de nos remarques personnelles moins…

  5. Un ego démesuré, ça c’est sûr! Mais comme vous lisez si bien, vous êtes tout pardonné! 😉
    Lyse

  6. Non, Véronique, vous n’attendrez pas si longtemps car la liste est vivante, les titres s’y déplacent !
    Enorme travail que la lecture d’un livre ? N’imaginez rien, c’est selon chaque lecteur. Quant à moi, suis-je crâneur en disant que j’ai certainement des dispositions, voire des facilités ?

  7. Oh là Daniel! Ne vous sentez surtout pas redevable d’une promesse envers moi!
    J’attendrai bien que vous ayez lu les 8000 livres qui sont devant cette dernière proposition!
    Nous, auditeurs, avons tendance à ne pas imaginer l’énorme travail que représente la lecture d’un livre.
    Donc bien sûr que si vous lisez ce livre, je l’écouterai, mais je peux attendre…
    Bien à vous Daniel et encore mille mercis

  8. Ah oui, Véronique, bienveillante commentatrice ! J’ai eu la coupable mais aussi vertueuse faiblesse d’accepter plusieurs commandes ces derniers temps, mais qu’à cela ne tienne, rajoutons donc à la liste, disons “Davidée Birot”, d’accord ?

  9. Merci infiniment pour toutes ces lectures magnifiques de René Bazin-“l’Isolée”, “Donatienne”,”Les Oberlés”,”la barrière”,”La terre qui meurt” et “De toute son âme”.
    Je continue d’écouter la suite des enregistrements de cet auteur car il est une véritable révélation, grâce à vous chers amis de littératureaudio.com.
    Au plaisir de vous écouter prochainement et encore mille mercis cher Daniel pour la quantité incroyable de livres que vous lisez .

  10. Mais c’est fou çà, François-Dominique, quel âne je suis ! Bien sûr il manque le dernier chapitre, sublime chapitre !
    Manifestement il s’est perdu. Qu’à cela ne tienne, je l’enregistre dès aujourd’hui et il sera en ligne demain.

  11. Monsieur,
    Puis-je me permettre de regretter que le dernier chapitre, le 34e, ne soit pas enregistré ou bien est-ce une erreur sur la page de téléchargement? En effet, ce chapitre me semble essentiel à ce très beau roman, vraiment chrétien.
    Bien sincèrement et en vous remerciant pour cette lecture,
    FFD

  12. Bonjour,
    je partage entièrement l’opinion de Richard Geneviève.
    J’ajoute ceci.
    Votre lecture m’a offert davantage que votre voix et votre diction, une émotion continue, profonde, très touchante.
    Merci pour ce cadeau !
    Kadour

  13. Quelle belle voix et quelle diction !
    C’est un bonheur de l’écouter…
    Merci
    Geneviève