Félix Vallotton - Le Cimetière militaire de Châlons (1917)

Clerambault

• • •More

Pris par l’enthousiasme patriotique et guerrier des premières semaines de la Première Guerre Mondiale, Agénor Clérambault, doux poète rêveur, voit son monde et ses convictions s’écrouler lorsque Maxime, son fils de dix-neuf ans, est porté disparu à l’issue d’une offensive militaire. Alors commence pour le père dévasté une lente prise de conscience qui l’engagera dans une croisade, seul contre tous, pour la paix, pour la fraternité, contre cette guerre absurde et sanguinaire…

Publié partiellement en 1917 sous le titre de L’Un contre tous, Clerambault (1920) est, comme le manifeste Au-dessus de la mêlée (1915) et le court roman Pierre et Luce (1920), un vibrant plaidoyer pacifiste d’une actualité incommodante aujourd’hui, cent ans après !

Un grand merci à Christine Treille pour sa participation vocale et à Franz Carlier pour son assistance musicale.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Claude Debussy, Sonata for Cello and Piano – I. Prologue – lent, interprété par Paul Pitman (domaine public).

Heinrich Schütz, Fili mi, Absalon (Symphoniae Sacrae I, Op. 6), interprété par Matteo Messori et l’ensemble Cappella Augustana, dirigé par Matteo Messori. Avec l’aimable autorisation des artistes de l’ensemble Cappella Augustana et du label Brilliant Classics (Heinrich Schütz Edition, Cappella Augustana, Matteo Messori)).

Bruitages de guerre extraits de Universal-soundbank.com (Guerre au loin).

Licence d'utilisation : CC BY-SA : Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions
Livre audio gratuit ajouté le 26/06/2016.
Consulté ~7487

Lu par Christine Sétrin

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Un grand merci pour cette belle lecture.
    Vous avez tenu le rythme adéquat tout au long de l’ouvrage.
    Félicitations et à bientôt pour une nouvelle rencontre littéraire.
    Marc Houben.

  2. Merci de votre visite, chère Emiliemilie 🙂 !

    Peut-être aimerez-vous Pierre et Luce, également de Romain Rolland ? Le sujet est le même, mais il est abordé d’une toute autre manière (et sans longueurs 😉 !)…

    À très bientôt, j’espère,

    Ch.

  3. Très chère Christine, je vous retrouve enfin auprès de ce roman magnifique;) L’arrangement sonore apporte comme toujours une profondeur à votre lecture. Quant à l’œuvre en elle-même, elle est comme toutes les grandes œuvres toujours d’actualité. Elle est une mise en garde contre la pensée unique et une réflexion sur la non violence.

    Je n’aurais jamais eu le courage de la lire à cause de certaines longueurs. Un grand merci à vous!