Edmond Rostand

L’Aiglon – Acte III, Scène 8

Dans cette scène, Metternich, en voyant le chapeau de Napoléon, sent toute sa haine pour l’empereur se raviver et il lui lance ici tout son ressentiment.

« Ah! ne crois pas pour toi que ma haine s’endorme!
Je t’ai haï, d’abord, à cause de ta forme,
Chauve-souris des champs de bataille! chapeau
Qui semblait fait avec deux ailes de corbeau! […] »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 10/11/2008.
Consulté ~15 854 fois

Lu par Linda Lo Bello

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.