Maurice Quentin de La Tour - Portrait au pastel de Jean-Jacques Rousseau, alors âgé de 41 ans (1753)

Les Confessions

Autobiographie couvrant les cinquante-trois premières années de la vie de Rousseau, jusqu’à 1767.

L’œuvre aura une publication entièrement posthume : en 1782 pour la première partie et en 1789 pour la deuxième ; Jean-Jacques Rousseau avait cependant déjà fait des lectures publiques de certains extraits.

Associant sincérité, humilité et plaidoyer pour lui-même, Rousseau cherche à brosser un portrait positif de lui-même et se présente essentiellement comme une victime de la vie.

L’œuvre des Confessions fonde néanmoins le genre moderne de l’autobiographie et constitue un texte marquant de la littérature française.

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Références musicales :

Johann Sebastian Bach, Concerto Brandebourgeois 05 pour clavier et orchestre en ré majeur BWV1050, 02 Affetuoso, interprété par George Malcolm et l’Orchestre de Chambre de Stuttgart dirigé par Karl Münchinger (1959, domaine public).

Luigi Boccherini, Symphonie 18 do mineur Op041, 02 Pastorale : lentarello, interprété par l’ensemble Philharmonia Orchestra dirigé par Carlo Maria Giulini (1956, domaine public).

Antonio Vivaldi, Les Quatre Saisons RV293, l’Automne, 02 Adagio molto, interprété par Manoug Parikian et l’ensemble Philharmonia Orchestra dirigé par Carlo Maria Giulini (domaine public).

Livre ajouté le 02/10/2011.
Consulté ~95 088 fois

Lu par Pomme

Suggestions

45 Commentaires

  1. Pomme, quel courage! Comment avez-vous osé, si je puis dire?! 🙂 30 heures de lecture!! Bravo à vous en tout cas. Je promets d’en écouter au moins une partie (j’en ai déjà lu une partie u lycée, mais ce n’est pas si récent).

  2. Quelle merveilleuse lecture ! J’ai du mal à interrompre mes sessions d’écoute pour faire mon travail. J’ai l’impression de faire connaissance tout personnellement avec Jean-Jacques. Merci beaucoup !

  3. Bonjour, cette oeuvre étant au programme du concours de l’ens cette année je vous remercie de tout coeur, on ne sait pas trop par où commencer mais grâce à vous la lecture devient plus aisée et plus agréable! Je vous félicite pour ce travail!

  4. Bonjour,
    la quatrième partie du Livre XII contient une coquille. Fagon (1638-1718) était bien médecin d’un roi mais ce n’était pas Louis XV mais plutôt Louis XIV. Vous n’y êtes pour rien dans la lecture de cette phrase.

  5. Toute ma gratitude et un grand merci pour cette superbe lecture d’une œuvre magnifique !
    J’y reviendrai, c’est certain !

  6. Grandiose, et le texte, et l’auteur, et votre effort pour le partager. Merci infiniment.

  7. Merci pour cette lecture, restituant à merveille l’esprit de Rousseau. Une voix et intelligence de lecture comme la votre seraient appréciées, j’en suis sure, dans des salles de théâtre également.
    Bonne continuation pour nous régaler de nouveau si généreusement :))

  8. Je viens de terminer l’écoute de votre lecture Pomme. J’avais l’impression d’entendre Rousseau lui-même me raconter sa vie grâce à votre qualité de lecture. Merci.

  9. Un immense merci pour ma Pomme,
    (dsl pour le jeu de mots)
    Bravo pour ce travail de titan, quelle qualité de lecture, ce que j’aimerais lire comme vous. Mais surtout, j’ai adoré votre voix, elle a coulé dans mon esprit comme du miel.
    Mille merci

  10. Cela fait plaisir de lire et d’écouter ce grand “paranoïaque” de Rousseau !

    C’est avec son “pote” Voltaire un incontournable de la culture !

  11. Chère Pomme,

    Après avoir été initiée par vous à l’univers de Zola, vous voici (pour ma plus grande surprise, et pour mon plus grand plaisir) de nouveau dans mes oreilles, préparant à mon tour l’agrégation et souhaitant mettre la lecture de ce classique dans ma tête et mon coeur. Je suis impatiente de redécouvrir Rousseau, agaçant et attendrissant, par votre voix. Mille mercis d’avoir entrepris cette lecture.

  12. Bonjour; merci infiniment pour ce grand travail ; j’ai été surpris quand j’ai trouvé ce trésor. Enfin pour moi je peux écouter à ces géant écrivains, merci encore une fois pour le grand don et pour la superbe lecture .

  13. Merci à vous Pomme pour cette magnifique lecture, qui m’a permis de tenir le coup et tout entendre de ces confessions un peu rébarbatives par certains moments.
    Quel beau cadeau vous nous faites!
    Merci

  14. Ping : Jean Jacques Rousseau chez Phénomène J : Site collaboratif pour la promotion de l'actualité culturelle angevine
  15. Je viens de finir l’audition… je vous remercie de tout mon coeur. C’est beau, c’est émouvant! Lire Rousseau m’a toujours stimulée intellectuele et moralement. Et votre interprétation ne fait qu’agrandir ce sentiment.

  16. A Oscar K: c’est une grande joie et une fierté pour moi de vous avoir donné ce plaisir dans votre rude préparation à cet ardu concours que je vous souhaite de réussir pour exercer ensuite ce bien beau métier qui a été le mien!
    Pomme.

  17. Préparant l’agrégation de lettres cette année, je me suis plongée avec délice dans les confessions grâce à votre magnifique lecture.
    Vous avez su rendre ce texte que je trouvais peu attrayant tout ce qu’il a de drôle, d’émouvant et de distrayant.
    Merci mille fois pour ce grand service que vous me rendez!

  18. Merci beaucoup pour ce partage, il est très agréable de vous écouter.

  19. Merci de votre réponse, Pomme, notre Homme est né le 12 juin … et ce texte fut celui son premier texte qui le couronna de lauriens … mais aussi d’épines ! Nous allons patienter.

  20. A Pierre: le livre que vous souhaiteriez que je lise est en cours de lecture par Lodi, mais… depuis si longtemps que , peut-être, le projet est-il tombé à l’eau…Je vais tenter de me renseigner. Mais il vous faudra une longue patience, cher Pierre.
    Bien amicalement, Pomme.

  21. Milles et un mercis pour les heures que vous m’offrez

    Rousseau est né il y a 300 ans.

    Juste pour ma Pomme, étant Bourguignon il me manque le ” Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes “, et je n’ai pu m’empêcher de penser à vous, si ….

    Difficile de ne vous remerciez que par de simples mercis mais je n’ai pas la plume de Rouseau !

  22. Bonjour chère Pomme

    Je viens d´écouter le début des confessions de Jean-Jacques Rousseau et cela me plait et m´enchante.Vous écouter lire “Les rêveries d´un promeneur solitaire” est pour moi un délice.
    En plus, cela me donne de l´inspiration pour mes aquarelles.
    Je vous envoie 1000 MERCIS.
    Amicalement
    Catherine Roemer

  23. Chere pomme,
    mille mille merci. Votre voix me plait bcp. Le mariage de Figaro, le barbier de la Seville ou encore a la recherche du temps perdu, ce sont des livres qu on tient a les entendre de votre bouche.

  24. Ta, ta, ta, ta, il y a certes des usages, mais parmi ceux-là, il y a les bons et les mauvais.
    Une chose est sûre, MALHERB ne sera jamais un bon usage.
    Faut pas exagérer ni pousser Robert dans les orties.

  25. A Robert:
    malherbes, mal’zerbes ou malézerbes, les trois prononciations sont d’usage. Cependant, l’usage ACTUEL privilégie en effet celle que vous proposez.
    Je vous suis reconnaissante de votre vigilance et de votre fidélité.
    Pomme.

  26. Une remarque cependant : Malesherbes, dont le nom revient souvent, doit se prononcer MALZERB et nom MALÉZERB.

  27. Rousseau, agaçant? C’est ce que mes camarades et moi trouvions, à 15 ans, quand la lecture des Confessions nous a été imposée par notre prof de français. J’ai bien changé d’avis depuis.
    Il est bon, je crois, pour mieux apprécier les Confessions, d’avoir lu avant autre chose du philosophe, la connaissance de sa pensée rendant le lecteur plus curieux de connaître l’homme.

    Merci Pomme pour cette lecture délicieuse, c’est avec surprise que je retrouve votre voix et votre talent de conteuse, qui m’avaient déjà immiscé avec grand plaisir dans la vie des Rougon. Je pense plus que jamais que plus de gens aimeraient la lecture si elle leur venait directement dans les oreilles.

    Au plaisir de vous entendre une autre fois.

  28. Bonjour Philipps. Je ne crois pas que je lirai Proust: les actuelles lectrices, auront peut-être l’intention de poursuivre elles-mêmes.

    Bonjour Malead, je vous comprends: il faut bien reconnaître que Rousseau, parfois, avec son orgueil de timide, peut être un peu … agaçant!!!
    Bien à vous, Pomme.

  29. Chère Pomme,

    un grand merci pour cette admirable lecture. Pour des raisons que je m’explique toujours pas, je n’avais jamais réussi à dépasser le livre premier des Confessions. Grâce à vous, c’est chose faite !

  30. Chère Pomme,
    après Zola, merci pour Roussseau et, si je puis me permettre, votre voix serait parfaite pour Proust dont, fidèle à litteratureaudio, j’attends la suite de la recherche!

  31. 31 heures, rien que ça. C’est beaucoup donner, mais ça ne suffit pas à Eugène !
    Merci.

  32. Bonsoir, chere Pomme! Merci de nous avoir fait un tel cadeau. Je voudrais m’interesser si c’est possible de m’adresser a vous a propos d’une petite aide aux etudiants FLE. Si cela vous interesse, on pourrait bien se contacter par e-mail ou skype.