Pierre-Antoine Baudoin - Le Carquois epuise

Le Président mystifié

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 40min | Genre : Contes


Pierre-Antoine Baudoin - Le Carquois épuisé

Le marquis de Sade emprisonné à la Bastille signe Le Président mystifié le 16 juillet 1787. Il prétend y critiquer l’état de la justice et de son apparat en recourant au genre burlesque, à la farce et au comique traditionnel. Le point de départ remonte à la comédie antique : les stratagèmes de deux amoureux pour s’opposer à un mariage convenu.
Le président du parlement d’Aix, M. de Fontanis, un cuistre, vieux et laid, dépravé stupide et cruel, est l’objet de railleries de la part de tous les personnages de l’histoire qui veulent l’empêcher de consommer son mariage et à travers lui Sade fait le procès des magistrats, insulte les hommes de robe qu’il traite de scélérats, de poltrons, de coquins, ce faquins, d’imbéciles… De çà de là quelques allusions scatologiques et des références aux besoins physiologiques, mais rien de scabreux comme dans certaines œuvres du Marquis..
Les dernières paroles sont la moralité du conte :
« Ô souveraine Providence, pourquoi faut-il que les moyens de l’homme soient assez bornés pour ne pouvoir jamais parvenir au bien que par un peu de mal ! »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Le Président mystifié.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, “Enregistrer sous…”)
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 26/12/2012.
Consulté ~11 303 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Ici, Sade et René Depasse se mettent mutuellement en valeur. Mais oui!
    Grâce à Littérature Audio ce conte picaresque nous fait découvrir un Marquis de Sade comme on ne l’imagine pas. Grâce à l’extraordinaire talent d’acteur de Monsieur Depasse la richesse et la fluidité de l’esprit du Marquis deviennent éblouissantes. Merci de nous faire découvrir cette autre façon de lire!

  2. Merci Rene. Mais pourrons-nous nous attendre à quelque chose qui montre la vrai psychologie de marquis? Par example, “Justine” ou “Philisophie dans le boudoir”, n’en parlons pas de son livre le plus celebre – “Les 120 journées de Sodome”.