Theodore Gericault - Le Radeau de la Meduse

Le Monde comme volonté et comme représentation (Livres 1 et 2)

Donneur de voix : Olivier Pontreau | Durée : 8h 30min | Genre : Philosophie


Théodore Géricault - Le Radeau de la Meduse

Voici en lecture audio les deux premiers livres des quatre que comporte l’œuvre majeure d’Arthur Schopenhauer, le Monde comme volonté et comme représentation.

Le premier tome est consacré au Monde comme représentation.

« Le monde est ma représentation. — Cette proposition est une vérité pour tout être vivant et pensant, bien que, chez l’homme seul, elle arrive à se transformer en connaissance abstraite et réfléchie. Dès qu’il est capable de l’amener à cet état, on peut dire que l’esprit philosophique est né en lui. »

(Plus de détails…)

Traduction : Auguste Burdeau (1851-1894).

> Écouter un extrait : Paragraphe 01.




Description complète :

Le premier tome est consacré au monde comme représentation.

« Le monde est ma représentation. — Cette proposition est une vérité pour tout être vivant et pensant, bien que, chez l’homme seul, elle arrive à se transformer en connaissance abstraite et réfléchie. Dès qu’il est capable de l’amener à cet état, on peut dire que l’esprit philosophique est né en lui. »


Dans le deuxième tome, Arthur Schopenhauer présente le monde comme volonté, selon un premier point de vue, l’objectivation de la volonté.

« Les décisions de la volonté qui concernent l’avenir ne sont que des prévisions de la raison sur ce que l’on voudra à un moment donné, ce ne sont pas réellement des actes de volonté. »


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 16/03/2010.
Consulté ~45 267 fois

Lu par Olivier Pontreau

Suggestions

29 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Olivier, pour l’audio ! Je voudrais demander l’accord pour l’utiliser dans une vidéo sur ma chaine YouTube. L’utilisation peut être commerciale (publicité), ou non.
    Comment contacter Olivier Pontreau pour demander une autorisation ?

  2. La seule chose que je n’aime pas du tout c’est le son. Il y a comme un echo qui rend l’écoute peu agréeable

  3. Schopenhaueur un grand philosophe! une grande réflexion. Vous m’avez aidé à le connaître.
    Il a a

  4. Je crois parler au nom de plusieurs en affirmant qu’il serait fort agréable de vous entendre dans la suite de cette œuvre que sont les livres troisième et quatrième. J’attends et espères vivement les partie 56 et 57 de ce dernier. Je suis présentement dans l’ennui et alors que ” La vie donc oscille, comme un pendule, de droite à gauche, de la souffrance a l’ennui”, je ne cherche qu’à combler le désir qui me ronge, pour ainsi apaiser ma souffrance et tromper cet ennui!

  5. • • •More