Gare-Saint Lazare-170x220

Le Train 081

« Le 22 septembre au soir, je prends la machine du train 081 avec mon chauffeur Graslepoix.

Les voyageurs dorment dans leurs wagons, la nuit, – mais notre service, à nous, c’est de veiller, les yeux ouverts, tout le long de la voie. Le jour, pour le soleil, nous avons de grosses lunettes à cage, encastrées dans nos casquettes. On les appelle des lunettes mistraliennes. Les coques de verre bleu nous garantissent de la poussière. La nuit, nous les relevons sur notre front ; et avec nos foulards, les oreilles de nos casquettes rabattues et nos gros cabans, nous avons l’air de diables montés sur des bêtes aux yeux rouges.

Le lendemain, 23 septembre, le choléra s’est abattu sur Paris, après l’arrivée du rapide de Marseille. »

Un conte extrait du recueil Cœur double

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 09/04/2011.
Consulté ~9 998 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.