Striges

Les Striges

« Je ne peux chasser mon idée. Quand je pense à la mort, j’ai devant mes yeux toutes les personnes que j’ai vues mourir. Et si nous étions sûrs de notre corps, après que tout est fini ! Mais, pauvres nous, misérables que nous sommes, il y a des puissances mystérieuses qui nous guettent, je vous le jure par mon génie. On en voit dans les carrefours. Elles ont la forme de vieilles femmes, et la nuit elles sont faites en manière d’oiseaux. »

« Vobis rem horribilem narrabo… mihi pili inhorruerunt. »
(« Je vais vous raconter une chose horrible… mes poils se hérissèrent »)
(T. P. ARBITRI, Satirae.)

Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

Un conte extrait du recueil Cœur double

Livre audio ajouté le 04/05/2011.
Consulté ~11 287 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.