Le Général Dourakine, par Émile Bayard (1863)

Le Général Dourakine

Le Général Dourakine est la suite de L’Auberge de l’Ange Gardien.

La guerre finie, le général rentre chez lui, en Russie, en emmenant la famille Dérigny. La nièce du général, femme intéressée et méchante vient rendre visite à son oncle, avec ses huit enfants, cruels et mal élevés. Paul devient leur souffre-douleur. Jacques le protège autant qu’il peut, ainsi que leurs parents, mais ils ne réussissent pas toujours à soustraire le pauvre enfant à ses bourreaux.
Heureusement le général invite son autre nièce, la charmante et douce madame Dabrovine et ses enfants, au château de Gromiline, que convoite l’avide madame Papofski.
Et les affrontements vont commencer…

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio ajouté le 06/03/2021.
Consulté ~3 450 fois

Lu par Cocotte

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Cocotte,
    merci pour votre très aimable commentaire si vite ! Il est vraiment une aubaine de se plonger ces lectures charmantes ces temps-ci. Je ne sais pas vous remercier assez!! Pour ne pas trop alourdir mon commentaire de la semaine dernière j’ai supprimé la phrase „Il y avaient des femmes à cette époque qui ont caché les livres qu’ils étaient en train d’écrire quand quelqu’un entrait dans la chambre.“ (Peut-être ais-je lu cela dans „Une chambre à soi“ de Virginia Woolf?) Est-ce qu’il est possible que, en prétextant „Je n’écris que pour mes nièces“ la comtesse s‘ était construit un paravent pour pouvour écrire plus librement?
    L’autre phrase que j’ai supprimé pour „raccourcir“ était que le général avait puni sans mesure un petit garcon (tome 1), aujourd’hui on est condamné à la prison pour cela. Cette observation aurait rendu beaucoup plus de justesse à la comtesse de Segur qui est pourtant loin de résister à la tentation de peindre le général en noir et blanc (aussi tome 2, la punition envisagé de Vassili). Seulement j’ai préféré ne pas évoquer ce souvenir penible, car il est juste, on aime cette lecture exactement pour leurs personnages sympas, droits et justes… Vous voyez maintenat mes deux hésitations… Et pour ne pas être plus longue que cela, je vous invite de continuer avec le commentaire en dessous de votre très belle lecture d’Emmanuel Bove „L’impossible Amour“  que je …

  2. • • •More