Violon voile

Ianko le musicien

Henryk Sienkiewicz (1846-1916), auteur polonais, prix Nobel de littérature en 1905 aujourd’hui si célèbre, débuta jadis par ce petit conte qui, du jour au lendemain, rendit son nom populaire.
Cette nouvelle fait irrésistiblement penser à certains textes de Maupassant (tiré lui aussi de l’obscurité à la parution de Boule de Suif).

Ce texte de 1880 a été traduit en 1886 par Charles Neyroud (1863-1913).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Stefano Mocini, Injustice, extrait de l’album A Cat playing (licence Cc-By-Nc-Sa-3.0).

Livre audio ajouté le 04/07/2013.
Consulté ~9 230 fois

Lu par Domi

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci emilieemilie.
    J’aime beaucoup ce texte et suis contente qu’il vous ai plu.

    En ce qui concerne la musique, à l’époque de cet enregistrement, je ne réussissais pas bien mes ajouts de musique.
    Maintenant, je pense m’être un peu améliorée( du moins je le souhaite.) Mais, je suis très loin des merveilles de certains des donneurs de voix.

    Toutefois, j’espère continuer à progresser.
    Amicalement.

  2. • • •More