Le Pays des roses

Le Pays des roses (Poèmes, Sélection)

Cette sélection de poèmes, tirée du recueil Le Pays des roses (1882) d’Armand Silvestre, reprend treize titres des dix-sept qui se trouvent dans le chapitre Impressions et Souvenirs.
Quant au N°20, qui n’existe pas dans le texte, c’est un ensemble composé de huit poèmes parmi les précédents, ensemble de quatorze minutes sans interruption, petite surprise à savourer, éventuellement, avec une verveine, et que je voudrais offrir à Lïat, à laquelle, d’ailleurs, je dédie le tout…

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

04. Les Choses n’ont pas de larmes
Antonio Vivaldi, Sonate pour violoncelle et clavier, Op.067-01, interprété par Janos Starker et Stephen Swedish (1962, domaine public).

05. Les Femmes et la Mer
Ludwig von Beethoven, Sonate n°25, Op. 079-02a, interprété par Wilhelm Kempff (1951, domaine public).

06. Fantaisie brune
Johann Strauss, Valse de l’Empereur, Op. 437C, interprété par l’Orchestre Philharmonique de Vienne, dirigé par Willi Boskovsky (1962, domaine public).

07. Fantaisie blonde et 11. Exil
Luigi Boccherini, Concerto n°9, Op. G.482-02a, interprété par Maurice Gendron et l’Orchestre des Concerts Lamoureux dirigé par Pablo Casals (1958, domaine public).

09. Devant la maison de Théophile Gautier
Max Bruch, Kol Nidrei Op. 047, interprété par Pierre Fournier et l’Orchestre Lamoureux dirigé par Jean Martinon (1961, domaine public).

10. Date Lilia
Ludwig von Beethoven, Sonate n°7, Op. 030B-02a, interprété par Arthur Grumiaux et Clara Haskil (1960, domaine public).

14. Orage
Ludwig von Beethoven, Symphonie n°6, Op. 068-04a, interprété par l’Orchestre Philharmonique de Berlin dirigé par Herbert von Karajan (1962, domaine public).

15. Paysage
Anton Dvorak, Quatuor n°12, Quatuor Américain, interprété par l’ensemble Quatuor Amadeus (1960, domaine public).

16.. À Thilda
Ludwig von Beethoven, Concerto pour violon et orchestre, Op.061-02c, interprété par David Oistrakh et l’Orchestre de la Radio Diffusion Française dirigé par André Cluytens (1958, domaine public).

17. Matutina
Ludwig von Beethoven, Trio 07, Op. 097c, interprété par Emil Gilels, Mtislav Rostropovitch et Leonid Kogan (1957, domaine public).

Livre ajouté le 19/09/2020.
Consulté ~3 277 fois

Lu par Bruissement

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bien chère Lïat, votre chaleureuse sollicitude me touche beaucoup.
    En fait, je n’ai pas de problème de santé. Cependant un grand malheur m’a ôté toute envie et je n’ai plus de cœur à l’ouvrage, ce qui explique l’arrêt de mes publications.
    Je vous remercie pour votre gentille amitié et vous en dirai plus par Message Privé.

  2. Chère Bruissement,
    Je viens prendre de vos nouvelles:
    j’espère que vous êtes en bonne santé.
    Je fais régulièrement une écoute de cette magnifique lecture,
    encore lovée dans mon dossier «perles » (et dans mon cœur).
    Chaleureuses amitiés

  3. Je suis heureuse que cela vous ait plu, chère Lïat: c’était pour vous! 🙂

    Votre commentaire plein d’amabilités et de délicatesse, m’a amplement récompensée du soin, fort agréable au demeurant, que j’ai pris, pour que ces poésies soient présentées du mieux que je pouvais.
    Il faut reconnaître que j’ai bien de la chance de trouver d’admirables pièces musicales qui mettent en valeur, certaines splendeurs poétiques.
    Aussi, réjouissons-nous, chère Lïat à l’âme sensible, qu’aux côtés des poètes existent des compositeurs et des interprètes doués.
    Une alliance qui contribue à la beauté des jours…

  4. Chère Bruissement,
    Je reviens pour vous offrir mes félicitations !
    J’ai adoré la présentation exceptionnelle que vous avez réussi à faire de ces poèmes.
    Il est évident que vous avez dû mettre beaucoup de soin dans la lecture et dans le choix des pièces de musique (lesquelles sont merveilleusement adaptées aux textes).
    …Et toutes ces références enregistrées sur le site !
    Vous êtes vraiment une personne vaillante, généreuse et attentionnée: toutes des qualités que j’apprécie et qui me touchent profondément.
    Merci, merci encore !

  5. C’est tout naturellement que ce cadeau vous revenait, bien chère Lïat, vous qui m’avez fait découvrir ce “Pays des Roses”.

    C’est moi qui suis honorée (et reconnaissante aussi) que vous songiez à mettre cette sélection dans votre dossier “perles”.

    Je dois encore vous remercier, car j’ai vraiment eu beaucoup de bonheur à lire et à m’imprégner du charme profondément poétique des vers d’Armand Silvestre.

    Que Dieu, Poète suprême, vous réjouisse infiniment, vous et les vôtres!

  6. Que de gentillesse dans votre commentaire, chère Cocotte! Vos mots aimables m’ont fait plaisir 🙂

    J’ai, tout comme vous, été impressionnée par la beauté et la magie de ces poèmes d’Armand Silvestre.
    J’espère que les audio-lecteurs en seront touchés également.

    Merci à vous, chère Cocotte.

  7. je viens d’écouter cette belle sélection de poèmes, chère Bruissement! Quel régal. Votre voix est faite pour dire des poésies. Quel bon moment j’ai passé en votre compagnie.
    Vous avez su, avec beaucoup d’intelligence et de sensibilité, rendre toute la beauté et la magie de ces poèmes. Et la musique ajoute encore un plus.
    Bravo et merci, chère Bruissement
    Amicalement
    Cocotte