La Luxure

Les Sept Péchés capitaux (La Luxure)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 16min | Genre : Romans


La Luxure

La Luxure est le quatrième des Sept Péchés capitaux, parus entre 1847 et 1853.

« — Et moi, vous ne me perdrez pas ainsi que le cardinal légat, madame ! s’écria l’archiduc en se levant et faisant un suprême effort pour rompre le charme dont il sentait déjà l’irrésistible puissance. Je vois le piège ; j’ai des ennemis, vous voulez, par vos séductions perfides, m’entraîner à quelque démarche dangereuse, et ensuite me livrer aussi au mépris et aux risées que mériterait ma faiblesse. Mais, Dieu soit béni ! il m’ouvre les yeux à temps. Je le reconnais avec horreur, cette fascination diabolique, qui m’ôtait l’usage de ma raison, n’était pas même de l’amour, non, je cédais à la passion la plus grossière, la plus ignoble, qui puisse ravaler l’homme au niveau de la brute, à cette passion que, pour ma honte et pour la vôtre, je veux nommer tout haut, à LA LUXURE, madame !!! »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

La Luxure.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 19/04/2018.
Consulté ~4 996 fois

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

7 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Aah voilà une lecture que j’attendais 🙂

    Amicalement,
    Eric

    PS. Dans la présentation il est noté : La Colère est le quatrième des Sept Péchés Capitaux. J’imagine qu’il s’agit de la luxure est non de la colère.

  2. ??? Erreur informatique ???

    “Ce soir j’hésitais, je me disais:……..”
    Ce commentaire est signé Vale.
    **************************************************
    J’ignore pourquoi et comment “Lucos 1er” a été accroché au-dessus du texte.
    Le commentaire que j’ai écrit figure plutôt sur “l’autre site”, surtout que je signe toujours
    “Lucos” tout court.

  3. Ce soir j’hésitais, je me disais: j’écoute Depasse ou Luttringer; j’aime autant l’un que l’autre. J’ai finalement décidé de me vautrer dans la luxure avec Luttringer.
    Vale