Anton Tchekhov (par Osip Braz, 1898)

Les Rêves

« […] Ptakha hausse les épaules et, très perplexe, frappe sur ses hanches. Mais l’autre garde, Nicandre Sapojnikoff, est silencieux. À le croire, il n’est pas si naïf que Ptakha, et il sait très bien les motifs qui poussent cet orthodoxe à taire son nom. »

Traduction : anonyme parue dans L'Humanité Nouvelle en 1901..
Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

Il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Illustration :

Osip Braz, portrait d’Anton Tchekhov (1898)

Références musicales :

Alexandre Borodin, Dans les steppes de l’Asie Centrale, interprété par l’Orchestre des Concerts du Conservatoire, dirigé par André Cluytens (1952, domaine public).

Livre audio ajouté le 22/11/2010.
Consulté ~12 504 fois

Lu par Martine Leroy Rambaud

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nouvelle écoute… Ce texte est si beau… Je ne comprends pas la raison pour laquelle il n’a pas plus d’amateurs…

    J’ai relu mon commentaire précédent gouvernement et les .. Je suis désolée pour les phrases un peu bancale mais ce n’est pas facile d’écrire avec le clavier d’un téléphone .

    Encore merci pour cette excellente prestation et joyeux Noël à vous !

  2. Tchekhov lu en musique… Quelle joie! Très bonne mise en scène en particulier quand vous lisez la description sur l’air “dans les steppes de l’Asie centrale”… On comprend pour quelle raison votre voix, le texte et la musique s’harmonisent si bien.
    Un pur moment de liberté… J’ai écouté la nouvelle deux fois et je pense très prochainement une troisième fois juste pour cette description…
    La suite est également très belle car l’auteur semble ne pas avoir accès à l’intimité des personnages. Il se positionne en spectateur.
    En revanche je suis très surprise, je pensais que cette nouvelle avait été écrite par Tchekhov suite à son séjour à l’ile de Sakhaline… Je n’ai pas l’impression que les dates coïncident.
    Merci beaucoup Martine Leroy

  3. j’ai écouté l’évangile de Saint Luc. je remercie bien sincèrement la superbe lectrice. Je me suis souvent endormie et je reccommençais. deux chapitres plus loin. merci .merci. merci