Theophile Gautier - Parenthese

Zigzags (Sélection)

Ces trois articles de Zigzags de Théophile Gautier font réfléchir…

Parenthèse
« Si les peintres font la nature, les écrivains font les mœurs ; ce qu’on appelle le monde est une pure abstraction : un auteur compose un livre où il imagine une société à sa guise, trace des portraits et des caractères qui n’existent pas : les copistes arrivent bientôt, et les héros de roman sont traduits en chair eten os. Les Lovelace, les Saint-Preux, les Werther, etc., etc., créés par Richardson, Rousseau et Goëthe, ont servi de patron à presque tous les jeunes gens à la fin du dernier siècle et au commencement de celui-ci. »

Paysage et sentiment
« Le jour est grossier, cynique, il n’épargne rien ; – la nuit, on n’aperçoit plus que les masses, les grands clairs et les grandes ombres : c’est la poésie, la mélancolie, le mystère. Et puis, s’il faut l’avouer, un des grands charmes de la nuit, à mes yeux, c’est que les bourgeois sont couchés, et laissent la place libre à la nature et à Dieu. »

Yeux vertes et talons roses
Amusant de comparer les réactions de Gautier dans Les Yeux verts et de Tristan Bernard dans En Angleterre (enregistré il y a 3 jours) devant la peur du mal de mer !


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 24/04/2018.
Consulté ~3841

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *