Andre Theuriet - Lilia

Lilia

Contes de la forêt, de la primevère, pour les jeunes et les vieux, de la vie de tous les jours, de la vie intime, pour les soirs d’hiver, forestiers, Contes et propos rustiques, les contes abondent dans l’œuvre foisonnante d’André Theuriet (1833-1907) académicien français, poète, romancier et auteur dramatique.

Lilia est une de ses nouvelles mixtes où se côtoient la vie réelle et la vie fictive où les poissons volants servent de montures à la fille d’un Roi.

Qui est cette Lilia ?

« C’était une jeune fille de vingt ans, d’une remarquable beauté. Assise sur un escabeau, elle faisait tourner son rouet de corail et tenait en main une quenouille chargée de bourre de soie. Elle avait la peau blanche comme les pétales d’un lys d’eau, une bouche rose entr’ouverte sur des dents éblouissantes. Sa robe très ajustée permettait d’admirer la souplesse de sa taille et les parfaites rondeurs de sa poitrine virginale. Ses cheveux ondés ruisselant sur ses épaules étaient d’une nuance rare, très fins et d’un vert argenté comme les feuilles de saule, quand le vent les retrousse. Elle releva lentement vers le nouvel arrivant ses yeux couleur d’aigue-marine, de grands yeux chatoyants, caressants et si charmeurs que Mauricet en reçut une délicieuse secousse et se sentit le cœur pris, rien qu’en les regardant. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 20/10/2015.
Consulté ~5348

Lu par René Depasse

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Monsieur Depasse,

    ma mère, étant atteinte de cécité partielle, raffole des livres audio et depuis peu de la découverte de ce merveilleux auteur que nous découvrons grâce à vous.
    merci beaucoup,

    Alain Daxhelet

  2. Merveilleux conte dans un français pur et fluide.
    Je lirai encore cet auteur qu’il y a encore quelques jours, je ne connaissais pas.
    Mr Depasse nous fait apprécier une fois de plus une lecture avec sa passion coutumière que l’on ressent toujours dans son énorme travail.
    Bravo Mr Depasse